La valeur vénale est l’expression chiffrée de l’intérêt que peut présenter à un acheteur une chose ou une personne, selon les principes économiques du marché.

Elle se compose à la fois d’un prix d’achat, incontournable pour constituer le capital permettant au propriétaire de tirer un revenu et d’une partie des frais généraux inhérents aux conditions normales du fonctionnement.

Définition de la valeur vénale

La valeur vénale d’un objet ou d’une personne est la somme que l’on peut attendre en échange de son achat. Elle se décompose en un prix d’achat et des frais généraux inhérents aux conditions normales du fonctionnement.

Le propriétaire doit vendre sa chose pour pouvoir continuer à produire, donc il va rechercher le prix qui correspond au plus grand intérêt qu’ont les acheteurs potentiels. Cette recherche ne sert pas seulement à avoir une idée de ce qu’il pourra obtenir, mais aussi et surtout à diminuer au maximum les frais généraux.

Si le prix d’achat est trop élevé, cela signifie que l’acheteur potentiel va se faire tirer des larmes pour payer ce prix et donc qu’il ne veut pas acheter.

La valeur vénale peut varier selon le moment où on l’évalue.

Prenons l’exemple d’une maison achetée 100 000 euros et louée 200 euros par mois : si son propriétaire veut la vendre, il ne pourra pas forcément avoir un chiffre aussi élevé que s’il décide de la liquider immédiatement alors qu’elle est vide car les frais généraux explosent.

Il faut donc faire une différence entre ce qui est qualité intrinsèque de la chose (sa nature), et ce qui est qualité résultant des circonstances dans lesquelles elle se situe.

valeur vénale

Les différents types de valeurs vénales

On distingue généralement 4 valeurs vénales :

Valeur vénale d’un bien immobilier :

La valeur d’un bien immobilier dépend de son usage et de sa localisation. Elle est généralement calculée en fonction du prix au m2, ou plutôt par rapport aux loyers que cette surface peut rapporter. La valeur d’une maison varie donc selon le type de quartier, la qualité des voisins, l’état général… Celle-ci sert très souvent à défrayer les remboursements éventuels d’hypothèque (prêt immobilier) sur lequel on paie.

Valeur vénale d’un bien mobilier :

La valeur d’un bien mobilier est calculée en fonction de sa nature, mais aussi du temps et des lieux. Elle peut être fixe si l’objet est unique ou très rare, comme pour une pièce de collection par exemple. Mais elle peut également varier selon le lieu où l’objet se trouve et le moment où on prend la décision de s’en défaire. En effet, son prix peut évoluer significativement au cours d’une vente aux enchères, au fur et à mesure que les enchérisseurs se succèdent.

Valeur vénale en matière d’assurance :

La valeur d’un bien est déterminante pour calculer les primes qui seront dues par son propriétaire en cas de sinistre. Ce montant comprend à la fois le prix que l’acheteur potentiel aurait payé, et les frais généraux inhérents aux conditions normales du fonctionnement. La valeur vénale est donc fixée selon la nature de l’objet, sa marque et ses caractéristiques. Et en prenant en compte de l’état dans lequel il se trouve : neuf ou usagé.

Valeur vénale d’un véhicule

La valeur d’un véhicule se calcule en fonction de sa marque, son âge et son état. Car elle varie en fonction du lieu où l’objet se trouve et du moment où on prend la décision de s’en défaire. En effet, le prix peut évoluer significativement au cours d’une vente aux enchères, au fur et à mesure que les enchérisseurs se succèdent.

Comment déterminer la valeur vénale d’un bien ?

Pour connaître la valeur vénale d’un bien, il existe plusieurs méthodes et techniques de ventes. La plus connue est sans doute le prix au mètre carré, qui permet un calcul selon la surface et son emplacement. Pour une maison par exemple, la superficie détermine le nombre de pièces à l’intérieur que les acheteurs potentiels auront à remplir. Ensuite, pour un bien immobilier comme un appartement ou un local commercial, c’est-à-dire neuf ou ancien, le prix de vente sera égal au montant des loyers que pourrait rapporter cette surface.

Quelle différence entre la valeur vénale et le prix ?

Il existe toujours une différence entre la valeur d’un bien et le prix.

Le prix, c’est l’argent qui doit être dépensé pour acquérir un objet présent ou passé. Ainsi, on évalue le prix au moment de l’achat par rapport à sa valeur !

La valeur d’une chose est, quant à elle, son utilité économique dont se servira celui qui l’acquiert pour produire davantage. La valeur correspond donc au temps que le bien passé ou présent va servir à l’acquisition du bien future.

Le prix est lié au temps du marché, la valeur quant à elle s’inscrit dans le temps historique comme un rapport capitaliste entre les forces sociales qui se rencontrent.

Cependant, une fois que le prix est déterminé, il faut prendre en compte la valeur intrinsèque de l’objet pour fixer la décision de vente. Par exemple : si on vendait son logement vide, cela reviendrait cher ! Rien n’est jamais gratuit, il existe toujours une valeur qui sera retenue à l’achat ou au moment de la décision finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *