Le risque de change se défini au niveau d’un pays. Il est communément associé aux fluctuations des devises en vigueur dans une économie. Cette notion peut donc avoir diverses conséquences sur le secteur privée à l’instar des entreprises qui doivent garantir un risque de change pour faire face à un état de fait comme cela a été le cas pendant la crise financière de 2008.

Définition du risque de change

Le risque de change peut être défini comme un risque économique, opéré par une monnaie étrangère. Il existe deux types de risques :

  1. Le gain/perte du capital (capital gain or loss)
  2. La perte régulière des gains ou bénéfices réalisés sur les transactions commerciales internationales = frais financiers non anticipés (expenses related to the transaction).

Le risque de change concerne chaque entreprise qui s’engage dans des opérations commerciales à l’étranger, sans compter les opérations de financement.

Bien que le terme « risque » puisse paraître inquiétant, il est possible d’atténuer les impacts du risque de change, notamment en engageant une gestion active des changes par le biais d’opération financières spécifiques dont certaines peuvent être couvertes contre ce risque.

Les différents types de risques de change entreprise

Le risque de change est un ensemble de contraintes qui peuvent avoir des impacts économiques réguliers sur les entreprises. Les principaux types de risques de change sont les suivants.

Le risque de change transactionnel

Il s’agit d’une perte économique résultant d’un retard ou d’un défaut de paiement. En effet, le trader ne peut pas profiter au moment opportun des bénéfices qu’il a réalisé suite à une transaction commerciale lorsque la devise concernée est convertie en monnaie locale. Le risque se matérialise par les frais financiers qui peuvent être encourus et les intérêts ne sont payables que si ceux-ci demeurent impayés après une certaine période.

Le risque de change bilanciel 

C’est un risque qui apparaît sur les comptes annuels, lorsqu’une entreprise engage une opération financière. Cela peut notamment faire référence à des contrats de change passés par une entreprise afin d’effectuer ses transactions commerciales ou pour couvrir le risque de fluctuation des changes.

Le risque de change opérationnel

Il se définit comme une situation économique consistant à subir les conséquences négatives liée aux fluctuations monétaires, donc aux fluctuations du taux de change en vigueur dans l’économie.

Le risque de change stratégique

Il peut être défini comme un risque répertorié ou calculable. C’est le cas des entreprises qui n’ont pas engagés d’opération financière pour couvrir ce genre de risques. Ce type de risque est important et il menace l’entreprise si celui-ci s’avère trop élevé par rapport aux autres éléments du bilan de l’entreprise. Il implique les contrôles, les restructurations; certaines opérations court terme ne peuvent se faire en raison de ce type de risque.

risque de change entreprise

Quelles sont les conséquences du risque de change ?

Les conséquences du risque de change sur les entreprises sont multiples. Il peut y avoir des pertes non anticipées qui peuvent induire des frais financiers non anticipés. Il est donc important de calculer ce risque avant d’engager le moindre investissement.

Ce risque est un facteur important car il influe sur les résultats économiques au niveau du bilan. Il existe plusieurs moyens pour atténuer cette menace afin que l’impact soit minime et qu’il ait aucune incidence sur votre activité. Le but est, par conséquent, de se prémunir contre ce type de risque en engageant une gestion active des changes, ce qui comprend notamment un contrôle stricte des opérations financières, l’utilisation de produits dérivés et le recours à une documentation spécifique.

Les lois protectrices du risque de change pour les entreprises

Le risque de change peut être résolu dans deux cas de figure. Si la devise est libellée en monnaie locale, l’impact sera considérable si le taux de change venait à se renverser. Par contre, il n’y aura pas non plus d’effet sur la comptabilité si le taux de change est libellé en devise. Il est donc important de bien identifier et d’identifier les différentes formules de risque de change afin d’apporter une solution adéquate et surtout efficace.

Les solutions pour atténuer le risque de change des entreprises

Il existe plusieurs moyens pour lutter contre ce type de risques économiques face aux fluctuations monétaires. Vous pouvez par exemple engager une gestion active des changes qui vous permettra d’avoir un contrôle total et strict sur votre comptabilité. Vous pouvez également utiliser des instruments financiers comme les options ou encore les contrats de change afin d’atténuer ce danger économique.

Conclusion

Le risque de change vise à protéger les entreprises contre toutes formes de pertes dues aux fluctuations du taux de change en vigueur dans l’économie. Il y a plusieurs manières pour atténuer ce type de risques économiques, notamment la gestion active des changes ou encore le contrôle stricte des opérations financières. 

Il existe également des instruments financiers comme les options ou encore les contrats de change.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *