Pétition à Emmanuel Macron
URGENT : Augmentez le pouvoir d’achat des retraités

URGENT : Augmentez le pouvoir d’achat des retraités

En décidant le 1er janvier 2018 d’une hausse de 1,7 point (soit 25%) de la CSG sur les pensions des retraités, sans compensation pour leur pouvoir d’achat contrairement aux actifs, les pouvoirs publics montrent clairement leur désintérêt pour les retraités. C’est inacceptable.

Savez-vous que les retraites, alors qu’elles sont quasiment gelées depuis 2013 en raison de leur indexation sur l’inflation, ne doivent toujours pas être augmentées en 2018, la loi du 30 décembre 2017 repoussant leur date de revalorisation d’octobre 2018 à janvier 2019 !

Et pourtant, 40% des retraités ont moins de 1 200 euros mensuels pour vivre, c’est-à-dire moins du SMIC, pour certains après une vie entière de travail et de cotisations.

Les retraités ont déjà largement pris leur part dans le redressement des comptes sociaux et fiscaux : assujettissement à la Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie (CASA) de 0,3%, fiscalisation des majorations de retraite pour enfants et disparition de la demi-part fiscale supplémentaire entraînant par ricochet la perte d’aides, et aujourd’hui, hausse de CSG de 1,7 point.

C’est spolier les retraités que de continuer de rogner des pensions qui leur sont dues. C’est indigne de les considérer comme des nantis dès lors qu’ils ont 1 200 euros mensuels de revenus, pour continuer de les ponctionner sans contrepartie.
Ils ont payé des cotisations pour assurer la protection sociale de leurs aînés avec l’engagement que la leur serait également garantie. Ce contrat doit être tenu.

Agissez avec la FENARAC, signez la pétition pour :
– le rattrapage en 2018 du pouvoir d’achat perdu pendant les années de gel des retraites,
– l’indexation des retraites sur l’évolution du salaire annuel moyen, croissant plus vite que les prix,
– la prise en charge des cotisations des retraités à leur complémentaire santé par des mesures sociales ou fiscales, en compensation de leur hausse de CSG.
Aidez-nous à faire entendre la voix des retraités dans toute la France : signez et faites signer massivement la pétition FENARAC pour la hausse du pouvoir d’achat des retraités.

Serge THIVENIN
Président de la FENARAC
Fédération des retraités de l’artisanat et du commerce

19 février 2018
Pétition adressée à
Président de la République, Emmanuel Macron
Les députés
Les sénateurs

Monsieur le président de la République,
Mesdames, Messieurs les députés,
Mesdames, Messieurs les sénateurs, 

Vous venez de relever la CSG d’1,7 point et de repousser la revalorisation des pensions d’octobre 2018 à janvier 2019, après 3 ans de gel et une faible revalorisation de 0,8% en octobre 2017.

Alors que vous avez supprimé les cotisations maladie et chômage des actifs pour augmenter leur pouvoir d’achat en contrepartie de la hausse de CSG, vous n’avez pas exonéré les retraités de leur cotisation à leur mutuelle santé, par des mesures sociales ou fiscales. Les retraités ont largement pris leur part dans le redressement des comptes sociaux et fiscaux : CASA, fiscalisation des majorations de retraite pour enfants, disparition de la demi-part fiscale supplémentaire, hausse de CSG de 1,7% dès 1 200 euros de revenus mensuels.

Les retraités pour beaucoup d’entre eux - 40% ont moins du smic pour vivre - connaissent déjà de sérieuses difficultés financières du fait du gel des pensions et de la hausse du coût de la vie.

De plus, la baisse de leur pouvoir d’achat et donc de leur consommation freinent la croissance alors que celle-ci pourrait produire des effets positifs plus puissants que les sacrifices – inutiles et injustes - qui leur sont demandés aujourd’hui.

Par nécessité et pour des raisons de justice, nous vous demandons:

- le rattrapage en 2018 du pouvoir d’achat perdu pendant les années de gel des retraites,
- la revalorisation des pensions en fonction de l’évolution du salaire annuel moyen,
- en compensation de la hausse de la CSG des retraités, la prise en charge de leur cotisation à leur complémentaire santé, par un crédit d’impôt et l’élargissement de l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) à tous les retraités ayant pour vivre moins de
1 300 euros par mois pour une personne seule, 1 800 euros par mois pour un couple.

Lier l’évolution des retraites aux salaires permettrait une vraie solidarité entre actifs et retraités, exonérer les retraités de leur cotisation à leur mutuelle les mettrait sur un pied d’égalité avec les actifs dont les cotisations viennent d’être réduites, au lieu d’opposer les générations.

Avec notre parfaite considération

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Serge Thivenin, Président de la FENARAC a lancé cette pétition
Il y a 10 mois

671 Commentaires

rosette dominique
rosette dominique

Je signe avec enthousiasme cette pétition car mes parents étaient artisan- commerçant et je les vu travailler comme des bêtes de somme pour essayer de vivre décemment, nous donner des valeurs qui n’ont plus d’importance actuellemment (le courage,l’honneteté, le respect, la valeur de la parole donnée, l’entraide,l’écoute,l’intégrité …etc), se contenter d’une petite retraite pour finir leur vieux jours. Les artisans et commerçants sont loin d’avoir 1200€/mois !!!

Roger CAVO
Roger CAVO

J’ai payé toute ma vie, jeune pour les vieux(vignettes auto) et maintenant que je suis moi même un vieux, je dois payer pour aider les jeunes. Honte à ces élus qui sont une plaie béante pour le pays, ils sont les nouveaux nobles avec des pouvoirs demesurés. Que cherchent ils à part conserver leurs privilèges exorbitants —-1789 reviendra……

Anonyme
Anonyme

Retraités RSI de 66 et 86 ans nous avons cotisé des 14 et 16 ans Nous avons pour seules ressources que 780 € chacun et si l’un de nous décède …..? Chaque jour les coûts augmentent et les revenus diminuent

Daniel VIEU
Daniel VIEU

Courage et grand merci à tous les bénévoles.

lasserre patrick
lasserre patrick

RETRAITES – PRELEVEMENT A LA SOURCE DES DECEMBRE ON N’Y COMPREND PLUS RIEN !!!! Prélèvement à la source : les retraités dans le brouillard publié le 24-09-2018 En ponctionnant la pension de décembre 2018, l’Etat va s’assurer, en toute discrétion, un gain de trésorerie sur le dos des retraités. > > > > > Pour les retraités, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu commencera avec le versement du 9 janvier 2019, c’est-à-dire sur la pension correspondant au mois décembre 2018. D’une certaine manière, Bercy a ainsi décidé que les retraités paieraient avec un mois d’avance ! > > > > > Selon Le Canard Enchaîné, le ministère du Budget n’a pas osé produire une circulaire écrite mais a préféré téléphoner aux patrons des caisses de retraite pour leur intimer l’ordre d’opérer ce tour de passe-passe. Manifestement, la discrétion est de mise… > > > > > Et pour cause… On imagine en effet aisément le gain de trésorerie pour l’Etat, mais aussi ce que cela représente pour les retraités : « Sur le papier, L’opération est indolore, mais elle va toucher la trésorerie des retraités au moment des fêtes », commente le Canard Enchaîné. > > > > > Pour les retraités, le prélèvement à la source commence donc bien mal. Leur inquiétude porte également sur l’absence de visibilité de l’opération. En effet, qu’il s’agisse de la CSG ou de l’impôt sur le revenu (désormais prélevé à la source), ils ne connaissent que le montant net de leur pension. > > > > > Aucun document ne détaille ce qui est prélevé pour passer du brut au net. > > > > > Cette absence de transparence est choquante : chaque mois, les retraités attendent le versement de leur pension en se demandant quel en sera le montant net. Et c’est un fait que, dans la plupart des cas, ce montant net ne cesse de diminuer d’année en année. > > > > > Plutôt que d’accentuer encore ce manque de transparence, le gouvernement ferait mieux de saisir l’opportunité du prélèvement à la source pour en finir avec l’opacité, en fournissant aux retraités un relevé détaillé de leur pension, avec le montant brut, les prélèvements sociaux et fiscaux, et le montant net.

ARMAND wally
ARMAND wally

Travailler toute une vie pour avoir une retraite de 650 euros par mois. C’est honteux!!!

BIANCHI SYLVIO
BIANCHI SYLVIO

Augmentation retraites, pouvoir d’achat

rosette dominique
rosette dominique

Je partage complètement ce point de vue, j’ai vraiment l’impression que nous sommes les oubliés de ce gouvernement.Nous serons un peu mieux considérés à l’approche de la prochaine échéance électorale !!!

jeanMUGUET
jeanMUGUET

Pour que le législateur prenne conscience des fortes retraite comme les gendarme 2400.00€ pour 20 ans de carrière je ne parle pas des gradés Contre 1282.27€ pour le privé après 42 ans travaille. puis appliqué le même taux de CSG , Unité Indivisibité de la République liberté, égalité, fraternité, ou la MORT.

FORTIN Raymond
FORTIN Raymond

Depuis 5 ans de statut de retraité, au bout de 43 ans de cotisations, mon pouvoir d’achat ne cesse de diminuer: revalorisations dérisoires des retraites, hausse de la CSG, hausse de la mutuelle, hausse des prix, etc. La désindexation des retraites par rapport à l’inflation constitue un véritable vol des revenus des retraités.

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
Victoire confirmée !
Cette pétition a atteint son objectif avec 4.962 signatures
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.

Pétitions similaires

Agissons contre l’usurpation d’identité !
40 signatures 3
Pour une musique au juste prix
Pétition à Franck Riester
9 signatures 1
Pour le rapatriement en France des cendres de Napoléon III
2.597 signatures 263
Non à la hausse effrénée des taxes sur le gaz !
14.510 signatures 1.731