Pétition à Commission Européenne
STOPPONS LA PROHIBITION DES « CÉPAGES INTERDITS »

STOPPONS LA PROHIBITION DES « CÉPAGES INTERDITS »
Brussels, Brussels, BE

Alors qu’ils sont autorisés par l’Etat français depuis 2003, certains cépages de vin restent pourtant interdits à la plantation, à l’exploitation et à la commercialisation, par l’Union européenne.

Ces 6 cépages (Noah, Othello, Isabelle, Jacquez, Clinton et Herbemont) sont connus pour être particulièrement résistants aux attaques des ravageurs de la vigne, et nécessitent donc pas ou peu de traitements phytosanitaires…

Le développement de variétés de raisins qui peuvent se passer de pesticides n’est évidemment pas dans l’intérêt de l’industrie agrochimique dont les lobbies sont malheureusement très puissants à Bruxelles !

Aidez-moi à contrer ces industriels des pesticides, et à faire pression sur la Commission européenne, pour obtenir la fin de cette interdiction injuste et sans fondement !

Je ne suis ni viticultrice, ni écologiste forcenée. Comme beaucoup de Françaises et Français, je suis simplement attachée aux bons produits, et favorable à toutes les solutions simples et de bon sens nous permettant de manger – et boire – plus sainement, tout en permettant à nos agriculteurs de vivre de leur travail.

Récemment, j’ai lu que chaque année, plus de 33 000 tonnes de pesticides sont déversées sur les vignes en France, avec, en moyenne, 19 traitements chimiques différents !

Au contraire, les cépages que je propose de réhabiliter pourraient répondre à la demande croissante de vins et jus de fruits avec des goûts typés, non-standardisés, et surtout, produits sans pesticides !

Souvent plantés dans des régions aux sols particulièrement pauvres, ces cépages permettraient ainsi d’apporter un renouveau économique à des territoires agricoles en difficulté.

Ils présentent même d’autres avantages insoupçonnés, comme une protection naturelle contre les incendies là ils sont plantés.

C’est pourquoi je suis révoltée par le fait que la Commission européenne maintienne l’interdiction de ces six cépages (Noah, Othello, Isabelle, Jacquez, Clinton et Herbemont), simplement pour ne pas se mettre à dos les grandes entreprises de l’agrochimie.

Ces cépages ont été interdits en France en 1935, dans une période de surproduction de vin. Ce sont essentiellement les petits producteurs qui ont pâti de cette décision, mais heureusement, certains ont refusé d’arracher leurs plants, qui subsistent encore aujourd’hui, et ont empêché la disparition pure et simple de ces cépages.

A l’époque, tout a été dit sur ces cépages pour justifier cette interdiction : accusés de produire un vin ayant « mauvais goût », l’idée a même été répandue que celui-ci rendait fou !

Tout cela est évidemment parfaitement faux, et rien n’a jamais justifié, hier comme aujourd’hui, cette interdiction.

La France a d’ailleurs de nouveau autorisé ces cépages en 2003. Mais, sous l’influence des lobbies de l’agrochimie, l’Union Européenne bloque leur réhabilitation : il est donc toujours  interdit de cultiver et commercialiser ces cépages dans notre pays.

Ensemble, faisons contrepoids, et exigeons de la Commission européenne qu’elle mette fin à cette interdiction absurde, pour que les vignerons français puissent enfin cultiver comme ils le souhaitent les « cépages interdits », et vivre des fruits de leur récolte !

Merci !

Emilie

6 septembre 2017
Pétition adressée à
Commission Européenne
Pétition à la Commission Européenne pour la ré-autorisation des "cépages interdits" Pourtant autorisées par l'Etat Français depuis 2003, les vignes descépages Noah, Othello, Isabelle, Jacquez, Clinton et Herbemont sont toujours interdites à la culture, l'exploitation et la commercialisation par l'Union Européenne.Cette interdiction est maintenue sans aucune justification à l'encontre de ces cépages particulièrement résistants, qui ne nécessitant donc pas de traitement chimique. Souvent implantés sur des terres particulièrement pauvres, ils représentent pourtant une opportunité économique pour ces territoires, dans un contexte de demande croissante pour des raisins et des vins sans produits phytosanitaires.Je vous demande de lever l'interdiction qui frappe encore ces cépages sans aucune raison valable.

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Émilie a lancé cette pétition
Il y a 2 années
534 signatures
466 signatures nécessaires pour atteindre 1.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.