Pétition à candidats aux élections européennes
Stop aux avantages abusifs des fonctionnaires européens !

Stop aux avantages abusifs des fonctionnaires européens !

Ils sont un peu plus de 38 000, touchent en moyenne 6 500 euros par mois (3 fois plus que la moyenne des Français), bénéficient d’avantages et de primes aux petits oignons et ne payent pas d’impôts dans leurs pays d’origine…

Il s’agit des fonctionnaires de l’Union européenne, une armée de technocrates très spécialisés, majoritairement basés à Bruxelles, au siège des institutions européennes, et qui tirent leur rémunération – et une kyrielle d’avantages très enviables – de l’argent des impôts de tous les citoyens européens – français compris.

  • Les « assistants » (niveau bac) sont recrutés à  2 300 euros par mois…
  • Les « administrateurs », recrutés à partir d’un bac + 3, touchent plus de 4 000 euros dès le début de leur carrière.
  • Et tout en haut de l’échelle, les fonctionnaires européens les mieux payés empochent plus de 16 000 euros tous les mois…

C’est indécent !

Chaque année, ce sont 4 milliards d’euros qui sont dépensés pour financer le train de vie fastueux de cette petite caste de privilégiés. Alors que l’UE demande à la France de faire des économies budgétaires, il serait opportun qu’elle réduise elle-même la facture demandée aux contribuables, en diminuant les avantages indécents de ses fonctionnaires !

Avec les élections européennes prévues en mai prochain, nous avons une chance de nous faire entendre des candidats, pour exiger la fin de ces privilèges injustifiés : rejoignez ma pétition pour dire « Stop aux avantages abusifs des fonctionnaires européens ! »

En plus d’un traitement de base très élevé et sans comparaison avec les niveaux de salaire des différents pays européens, les fonctionnaires de l’UE bénéficient d’une myriade de primes et d’avantages franchement indécents :

1/ Une indemnité de « dépaysement » qui peut augmenter leur rémunération jusqu’à 16 %, tout ça parce qu’ils ont choisi de vivre dans un autre pays que le leur – pourtant, pour un Français, un Luxembourgeois ou un Néerlandais, surtout quand on a déjà vécu dans une grande ville, il ne doit pas être particulièrement dépaysant de venir s’installer à Bruxelles…

2/ Un aller-retour gratuit par an pour aller passer des vacances dans leur pays d’origine, assorti de 6 jours de vacances supplémentaires au-delà de 2 000 km…

3/ Des allocations familiales qui feraient rêver tous les parents français, à qui on refuse la plupart des aides lorsque leurs revenus dépassent le salaire moyen des autres ménages :

  • plus de 370 euros chaque mois pour chaque enfant à charge, sans conditions de ressources ;
  • plus de 250 euros par mois en plus pour chaque enfant scolarisé ;
  • 170 euros par mois, majorés de 2 % du traitement de base, au titre d’une allocation de foyer ;
  • 200 euros pour chaque naissance ;
  • et l’accès gratuit à l’école européenne, une école réputée, qui coûte aux non-fonctionnaires entre 5 000 et 10 000 euros par an.

4/ Une allocation d’installation de près de 500 euros pour un célibataire et plus de 800 euros pour une famille, et une exemption de TVA pendant un an pour équiper leur logement et acheter leur voiture.

Pour un modèle vendu 30 000 euros TTC, cela représente une économie substantielle de 5 000 euros. Sans compter que la plupart des constructeurs leur offrent, en plus, une « remise diplomatique » de 7 à 20 % par rapport au tarif catalogue !

5/ Des retraites dorées, calculées à 70 % du dernier – et meilleur – traitement de leur carrière (contre la moyenne des revenus perçus pendant les 25 meilleurs années pour les salariés français). Résultat : les retraités de la fonction publique européenne touchent en moyenne 6 000 euros par mois, soit quatre fois plus que la moyenne des pensions versées en France !

Il n’est pas acceptable que l’argent de nos impôts durement payés serve à entretenir le train de vie fastueux de cette petite caste de fonctionnaires hors-sol : exigeons une réforme de leurs avantages, pour qu’ils soient logés à la même enseigne que leurs compatriotes européens dont ils régissent, par leurs directives et règlements, les vies quotidiennes !

Rejoignez la mobilisation en ajoutant votre signature à la pétition : « Stop aux avantages abusifs des fonctionnaires européens ! », et transmettez ce message à vos contacts pour les informer de ces privilèges scandaleux qu’ils financent par leurs impôts.

Aujourd’hui, alors que la pression fiscale devient insupportable et que tellement de Français ont du mal à joindre les deux bouts, il est  tout à fait inadmissible de continuer à payer pour ces privilèges indus conférés à une petite caste de fonctionnaires européens trop bien lotis.

C’est le message que nous devons faire passer, tous ensemble, aux candidats aux élections européennes.

D’ici le 26 mai, date du scrutin, il faut que nous soyons des dizaines de milliers à signer cette pétition pour exiger des candidats en campagne qu’ils s’engagent à réformer les avantages des fonctionnaires européens une fois élus.

Alors, s’il vous plaît, signez sans attendre la pétition.

Si nous sommes suffisamment nombreux à nous mobiliser, les futurs députés européens seront forcés de s’engager pour plus de justice et d’équité.

Merci d’avance !

Philippe K.

Pour en savoir plus :

Pétition adressée à
candidats aux élections européennes

Stop aux avantages abusifs des fonctionnaires européens !

Mesdames, Messieurs les candidats aux élections européennes,

À l'heure où tant de Français peinent à joindre les deux bouts, il apparaît tout particulièrement indécent de voir le revenu de notre travail ponctionné pour financer les privilèges mirobolants des fonctionnaires de l'Union européenne.

Ces derniers gagnent en moyenne trois fois plus que les Français : ils bénéficient d'un traitement de base très élevé, auquel s'ajoutent des privilèges choquants, comme l'indemnité de dépaysement, l'allocation d'installation et l'exemption de TVA qui l'accompagne, des allocations familiales et une retraite très avantageuses…

Au moment de solliciter les suffrages des Français, à l'approche des élections européennes du 26 mai 2019, nous vous demandons de vous engager à tout mettre en œuvre, une fois élus, pour réformer les avantages des fonctionnaires de l'Union européenne, dans une perspective de justice et d'équité envers les citoyens ordinaires qui sont mis à contribution pour les financer.

Respectueusement

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Philippe K. a lancé cette pétition
Il y a 2 semaines

902 Commentaires

DALBIGOT Pierre
DALBIGOT Pierre

Pendant ce temps on augmente mes impôts moi qui touche 2200€ de retraite prise a68 ans!

RAYNAL Jacques
RAYNAL Jacques

Ecoeurant OUI, il n’y a pas d’autres mots !!!!!

Michel GIRON
Michel GIRON

trop c’est trop !!!….

DUCOS Léa
DUCOS Léa

Il faut que ça cesse !!! C’est immonde tous ces privilégiés !

Jean Legentil
Jean Legentil

Je suis écœuré !

Arlette Sallay-Thevenin
Arlette Sallay-Thevenin

C’est honteux, alors que notre pouvoir d’achat ne cesse de baisser et que tout augmente !

courvalet didier
courvalet didier

tous des voleurs

Patrick Rosier
Patrick Rosier

C’est effectivement scandaleux et totalement injuste ! Mais comment revenir à l’équité : le problème est le même que pour nos députés qui devraient scier la branche sur laquelle ils sont assis !

Alain Delcroix
Alain Delcroix

Scandaleux !

Robert jammes
Robert jammes

c est un scandale et ce n est pas le seul…

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
7.123 signatures
877 signatures nécessaires pour atteindre 8.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Examen du code de la route : pour un retour aux fondamentaux !
Pétition à Edouard Philippe

"Passer son code", cela n'est plus ce que c'était ! Aujourd'hui, l'examen du ...

Sylvie R. 2 signatures
Halte à la confiscation des chemins champêtres !
Pétition à Richard Ferrand

Si vous aimez vous promener dans la nature, aux abords des champs, ...

Dominique G. 11.346 signatures 1.194
NON A LA TAXATION DES PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES SUR LES RÉSIDENCES PRINCIPALES !
Pétition à Emmanuel Macron

On le sait tous, quand il s’agit de taxer les Français, le ...

Marien 22.743 signatures 3.875