Pétition à Agnès Buzin
Sel : STOP aux taxes !


Sel : STOP aux taxes !

Connaissez-vous la dernière trouvaille de nos parlementaires pour augmenter encore discrètement la pression fiscale sur l’ensemble des Français ? Une nouvelle taxe alimentaire, pour « votre santé » bien sûr !

Il faut dire qu’après le gras et le sucre, ils ont trouvé le bon filon pour remplir les caisses…

… Cette fois, c’est sur les produits salés. Mais le comble, c’est qu’ils veulent nous faire croire que c’est pour notre bien.

C’est en tout cas, ce que la Commission d’Enquête parlementaire sur l’alimentation industrielle s’apprête à recommander au gouvernement, dans le rapport qu’elle remettra d’ici quelques semaines.

Mais les taxes, ça commence à bien faire ! Et là, c’est carrément le retour de la Gabelle !

C’est pourquoi, nous devons nous mobiliser dès MAINTENANT pour faire barrage à ce projet scandaleux avant qu’il n’aille plus loin. Il faut faire clairement comprendre au gouvernement que les Français en ont plus qu’assez de se faire plumer de la sorte.

Alors, signez ma pétition « Sel : STOP aux taxes ! »

Ce que l’on sait pour le moment – et c’est Michèle Crouzet, rapporteur de la Commission, qui le dit – c’est que « l’objectif premier  est de pouvoir proposer une alimentation saine pour tous ». Alors « après la taxe soda, il faut s’attaquer aux produits trop salés » et « contraindre les fabricants à déshabituer leurs clients ». Mais bien entendu, « ce sont les industriels qui paieront »…

… Ben voyons ! Comme disait Colbert, « l’art de taxer est de réussir à plumer l’oie, sans la faire crier ». Et ça, nos parlementaires l’ont décidemment bien compris !

Car c’est ainsi que depuis des années, la « fiscalité comportementale » ne cesse de prospérer : changez vos ampoules, arrêtez de fumer, arrêtez de boire, roulez plus propre, mangez moins sucré, moins salé… les injonctions se multiplient, soi-disant pour notre bien.

Mais nous ne sommes pas dupes ! Même s’il est vrai que la consommation moyenne de sel des Français (entre 10 et 12 grammes par jour) est trop élevée par rapport aux 5 grammes recommandés par l’Organisation mondiale de la santé, une nouvelle taxe n’y changera rien !

D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • En 1961, hausse de la TVA sur la margarine :Résultat, la consommation a continué à augmenter…… mais pour l’Etat c’est 110 millions d’euros de plus par an.
  • En 1967, création de la taxe sur les huiles végétales :Résultat, la situation s’est aggravée, on en consomme 8 % de plus aujourd’hui…… mais pour l’Etat, c’est 120 millions d’euros supplémentaires par an.
  • En 2012, création de la « taxe soda » pour les boissons trop sucrées :Résultat, depuis sa mise en application, cet été, les industriels ont détourné l’objectif à leur avantage. Coca Cola, notamment, a profité de cette taxe pour réduire la taille de ses bouteilles – de 1,5 litre à 1,25 litre et de 2 à 1,75 litre – en augmentant le prix de 15 % au lieu des 8 % initialement prévus. Finalement la taxe soda permet aux professionnels de se sucrer davantage pendant que les Français consomment toujours autant de sodas…… mais pour l’Etat, c’est 370 millions d’euros dans les caisses chaque année.

Comme par hasard, pour l’Etat c’est à tous les coups le jackpot !

Mais pour les Français, c’est une toute autre histoire…

… A chaque fois, les fabricants répercutent les hausses de taxes sur les prix. Ce n’est donc certainement pas ce qui pourra les « contraindre » à améliorer la composition de leurs produits.

… La plupart du temps il s’agit seulement de quelques centimes de plus. Le consommateur ne s’en rend même pas compte. Il paie un peu plus en consommant pareil.

… Si la répercussion sur le prix est importante, le pouvoir d’achat diminue. Et là, c’est pire !

… Car ces produits, trop salés, trop sucrés ou trop gras, souvent de moins bonne qualité que d’autres de la même catégorie (plats préparés, produits modifiés…), appartiennent en principe aux gammes les moins chères. Celles achetées par des personnes qui n’ont justement pas les moyens de dépenser plus pour consommer mieux.

… Comme d’habitude, ce sont donc les personnes aux revenus modestes, déjà obligées de faire des économies sur la qualité et le choix de ce qu’elles consomment, qui seront les premières à subir les conséquences d’une telle taxe.

Et malgré tout cela, nos parlementaires, tant préoccupés par notre bien être, ne trouvent pas d’autres idées que des taxes pour nous permettre de consommer plus sainement. Etonnant !

Ils pourraient pourtant simplement accélérer le processus de réduction de 15 % à 30 % de la teneur en sucre et en sel, déjà engagé depuis 5 ans par les industriels de l’agroalimentaire.

Ou encore mieux : DETAXER les « bons produits », meilleurs pour la santé, afin de faire baisser leur prix pour les rendre financièrement accessibles à tous. En voilà une bonne idée pour nous aider à consommer plus équilibré !

Mais on l’aura compris, leur objectif est ailleurs… et tous les moyens sont bons pour vider un peu plus les poches des Français.

Cette situation n’est déjà plus tenable mais avoir, en plus, le culot de nous raconter que c’est dans notre intérêt est tout simplement indécent !

Surtout quand on sait que la réduction constante de notre pouvoir d’achat ne sert qu’à renflouer les caisses de l’Etat qui, lui, ne fait aucun effort pour réduire ses dépenses et continue de creuser la dette abyssale de notre pays.

Aujourd’hui, il est temps de dire STOP !!!!

Pour l’instant, cette nouvelle taxe sur les produits salés n’en est qu’au stade de projet. Mais nous savons que la Commission d’Enquête parlementaire sur l’alimentation industrielle remettra son rapport sous peu…

Si nous voulons leur couper l’herbe sous le pied, nous devons agir ensemble, maintenant ! Nous devons exiger du gouvernement qu’il rejette DEFINITIVEMENT ce projet de taxe sur les produits salés. Si nous sommes des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers, de citoyens à nous mobiliser, nous arriverons à les faire plier ! C’est le seul moyen.

Seulement, pour donner un maximum de poids à cette mobilisation citoyenne, j’ai besoin de votre aide :

  • Signez ma pétition « Sel : STOP aux taxes ! »
  • Et partagez-la le plus possible autour de vous pour alerter un maximum de citoyens, contribuables et consommateurs de ce qui se trame dans notre dos.

Il n’est plus question de se laisser plumer sans réagir !!!

Nous sommes tous concernés et il n’y a pas une minute à perdre !

Alors d’avance, merci !

Pierrick

14 septembre 2018
Pétition adressée à
ministre de la Santé, Agnès Buzin
ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin
ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, Stéphane Travert

Madame le Ministre, Monsieur le Ministre,

La Commission d’Enquête parlementaire sur l’alimentation industrielle s’apprête à remettre son rapport.

Sous couvert d’améliorer la santé des Français et la qualité de leur consommation alimentaire, ce rapport préconise la création d’une nouvelle taxe sur les produits salés.

Depuis des années, cette « fiscalité comportementale » ne cesse de prospérer en dépit de ses répercussions catastrophiques sur les Français (hausse des prix, baisse du pouvoir d’achat, baisse de la qualité des produits achetés...) qui n’ont alors d’autre choix que de  consommer les produits les moins chers, moins équilibrés et plus nocifs pour leur santé.

C’est inacceptable !

C’est pourquoi, je m’oppose fermement à la création de TOUTE nouvelle taxe sur les produits alimentaires.

Et j’exige que vous rejetiez définitivement la proposition de ce rapport concernant la taxe sur les produits salés.

Je vous prie de recevoir, Madame le Ministre, Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations.

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Pierrick a lancé cette pétition
Il y a 1 mois

1.351 Commentaires

Jean-Yves COÏC
Jean-Yves COÏC

Il faudrait taxer les taxeurs

Jacques
Jacques

Ras-le-bol des couleuvres que nos gouvernants veulent nous faire avaler!

Fabienne COUROYER
Fabienne COUROYER

Toujours créer pour que l’on paie, c’est facile NON NON NON NON

joel KUJAWA
joel KUJAWA

Au lieu de nous inventer des taxes il faudrait plutôt suprimer 477 députés 1 par département cela suffit vu le notre qui sont présent à l’assemblé. suprimer également tous les sénateurs ils servent à rien. les conseillés généreaux également, maire de 40 habitant pour 300€ d’indemnisation faire comme il il existe des communautés de communes et élires un représentant normalement payé 2500 à 3000€ . temps plein. Rémunérer les députés au jetons de présence, non présent à l’assemblée pas de paie. Vendre les 2 Airbus présidentielle , notre président prend exemple sur Mme. Merkel il prend un avion sur une ligne normal, et il paie ces factures d’éléctricité, d’eau, gaz, ainsi que son loyer avec tous les minitres Voilà de l’argent trouvé et pas sur le dos des contribuables.

Michel Carmagnac
Michel Carmagnac

les taxes ça suffit !!!!!!!!!

Laure Brissaud
Laure Brissaud

Autrefois, les Français payaient la gabelle. Serait-elle de retour sous une autre forme?

Caulet
Caulet

Honte au gouvernement jusqu’à quand toutes ces taxes et pour qui ?

Guy AGOSTINI
Guy AGOSTINI

Parlementaires = profiteurs aux 3/4 inutiles. 3/4 dehors.

Hervé LORIOD
Hervé LORIOD

Ras le bol des taxes . Il serait temps de bien gérer l’argent public et de faire des économies Le pays est exsangue !

Marry Geneviève
Marry Geneviève

Je dis comme Pompidou : arrêtez d’emmerder les Français

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.

14.735 Signataires

35.265 signatures nécessaires pour atteindre 50.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.