Pétition à Préfecture de la Seine-Maritime
Sauvegarde des côtes d’opale picarde et d’albâtre

Sauvegarde des côtes d’opale picarde et d’albâtre

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Habitants ou visiteurs du littoral Normand et Picard, vous appréciez la beauté de ses paysages maritimes, ses plages et ses falaises, la baie de Somme, et son patrimoine architectural et balnéaire.

Tout ce que vous aimez est aujourd’hui gravement menacé par un projet de construction d’un gigantesque site de générateurs électriques éoliens, à 15 Km seulement de la côte au large du Tréport et de Mers les Bains, classé  Patrimoine remarquable porte d’entrée Grand Site de France jusqu’à la Baie de Somme.

Ces machines de plus de 210 mètres de haut installées sur plus de 100 kilomètres carrés perturberont définitivement l’environnement. La totalité du parc sera visible du littoral, de Varengeville à la baie de Somme, la signalisation lumineuse de jour comme de nuit focalisant en outre l’attention sur le mouvement des immenses pales de 80 mètres.

L’activité des pêcheurs sera condamnée par la réduction des zones de pêches et la diminution des ressources halieutiques. Un tiers du site se trouve dans le Parc Naturel Marin des Estuaires Picards.

Tourisme et commerce en subiront aussi les conséquences négatives, ainsi que le marché immobilier.

Il faut savoir que ce projet ne répond en rien aux objectifs initiaux de réduction des gaz à effet de serre et d’utilisation des combustibles fossiles, puisqu’en France l’essentiel de ces gaz est produit par le chauffage domestique, les transports automobiles et l’industrie. La modification du mix électrique, en introduisant quelques pourcents d’énergie éolienne, ne fait que dégrader la situation car les 70% du temps d’inactivité de ces machines due à l’absence de vent ou à sa trop grande force impliquent le recours à des centrales à combustibles fossiles, gaz, fuel, ou charbon, productrices de CO2.

Economiquement, c’est un désastre pour les consommateurs, car comme pour les générateurs éoliens terrestres l’électricité produite serait prioritairement achetée par EDF à un prix garanti très supérieur au marché. Le surcoût par rapport au tarif de base, sera supporté par les consommateurs, contrôlable sur ligne CSPE de notre facture (coût prévu 2018 : 7 Mds d’euros) conduisant à terme à un doublement de notre budget électricité, sans compter les nouvelles taxations des carburants et du gaz.

Le seul gagnant étant le groupe ENGIE et ses partenaires, bénéficiaires d’une manne accordée pour 40 ans, par une législation irresponsable au mépris de l’intérêt général.
Heureusement, ce n’est encore qu’un projet. De nombreuses étapes, en effet, sont nécessaires pour le faire aboutir qui seront autant d’occasions de s’y opposer par tous les moyens légaux – qui sont nombreux, encore que le gouvernement tente de les réduire.

Le moyen le plus fort sera de montrer que les citoyens que nous sommes et qui n’avons pas été consultés sommes fermement opposés à sa réalisation, en particulier lors de l’Enquête Publique qui a lieu en ce moment et jusqu’au 29 novembre.

C’est pour contribuer à cette action qu’en 2014 nous avons créé à Mers les Bains l’association :
SAUVEGARDE DES CÔTES D’OPALE PICARDE ET D’ALBÂTRE
dont l’objet est de défendre l’identité de notre littoral en luttant contre le projet éolien marin de la Société des Eoliennes en Mer de Dieppe Le Tréport (ENGIE) et tout autre projet de même nature qui pourrait être lancé.

Tout ce dont nous avons besoin aujourd’hui pour nous assurer d’être entendus dans les débats locaux et avoir une chance de pouvoir bloquer le projet tant qu’il est encore temps, c’est du soutien du plus grand nombre possible de personnes qui ont à cœur de défendre le patrimoine naturel, paysager et architectural unique des côtes d’Opale et d’Albâtre.

Que vous soyez habitant de notre région, visiteur régulier ou occasionnel, ou simple citoyen qui se soucie de la préservation du patrimoine naturel et paysager, merci d’ajoutez  votre signature à cette pétition pour nous aider à défendre notre littoral. Transmettez cet appel le plus largement possible autour de vous pour faire retentir notre signal de détresse à travers tout le pays, et nous permettre de rassembler suffisamment de soutiens pour peser dans la balance face aux intérêts colossaux des industriels qui se dressent face à nous.

Merci par avance pour votre mobilisation à nos côtés, pour préserver l’activité des pêcheurs et ce cadre magnifique qui fait le plaisir des promeneurs et des amoureux de la nature.

Georges CLÉMENT, Président

Association Sauvegarde des Côtes d’Opale Picarde et d’Albâtre

15 novembre 2018
Pétition adressée à
Préfecture de la Seine-Maritime

Stop au projet éolien en mer de Dieppe Le Tréport

Nous, habitants ou visiteurs du littoral Normand et Picard, qui apprécions la beauté de ses paysages maritimes, ses plages et ses falaises, la baie de Somme, et son patrimoine architectural et balnéaire, nous opposons au projet de site de générateurs électriques éoliens, à 15 Km de la côte au large du Tréport et de Mers les Bains, qui va dénaturer un paysage littoral remarquable, mettre en danger la faune aquatique, et nuire aux activités économiques locales (pêche, tourisme…).

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Association Sauvegarde des Cotes d'Opale a lancé cette pétition
Il y a 3 mois

2.081 Commentaires

Patrick SYS
Patrick SYS

STOP à la dégradation visuelle de nos paysages

Daniel Gabaude
Daniel Gabaude

Quel que soit le lieu, ce n’est pas rentable…

Jacques Pieltin
Jacques Pieltin

Marre de ce gouvernement qui fait des cadeaux aux industriels de l’éolien en vidant les poches du contribuable!

VRIGNAUD
VRIGNAUD

Les éoliennes c’est une des plus belles escroquerie des écolos. Elles rapportent un argent fou aux pays qui les fabriques et malheureusement ce n’est pas la France. Elles produisent des milliers de tonnes de CO pour la fabrication du ciment nécessaire à leur installation face au peu d’électricité qu’elles produisent le bilan carbonne est totalement négatif. Elles rapportent via les taxes subventions des milliards d’€ à des société au montage le plus divers mais qui sont pour la plupart étrangère. Elles ne produisent de l’électricité qu’au mieux 25 % du temps et comme on ne sait pas le stocker, il faut des centrales relais pour les 75 % restants soit avec des centrales thermiques, ou au mieux hydroélectrique ou nucléaire. Les Espagnoles ont calculé qu’un emploi vert détruisait deux autres emplois. Pour stopper en partie leur chômage ils ne subventionnent plus les gadgets écologiques et cessent de défigurer leur pays. Cela ne les empêchent pas de continuer à nous ventdre les éoliennes quils fabriquent. Quant aurons nous enfin des dirigeant censé et surtout honnêtes pour faire comme les espagnoles ? Pour clore restent à savoit comment nous recycleront les millions de tonnes de bétons que nous apprêtons à implanter un peu partout.

Francine Mercier
Francine Mercier

Démocratie …

Alexis
Alexis

Il est impératif de préserver nos côtes de cette pollution visuelle et il faut être également attentif à ne pas saccager nos fonds marins. Enfin, les zones de pêche doivent être protégées.

GIRARD Hervé
GIRARD Hervé

Arrêtez de massacrer la France !

Claudette ROSE
Claudette ROSE

Incompréhensible que les élus cautionnent ces implantations !

le teno christiane
le teno christiane

Qui sont les grosses têtes sans cervelle qui sont pour dans les ELUS et COLLECTIVITES ,,,,,,,,,

ENGLER Jean-Louis
ENGLER Jean-Louis

Tout cela dans le seul intérêt financier du groupe Engie et de ses partenaires au détriment de paysages magnifiques, quel honte !

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
11.126 signatures
8.874 signatures nécessaires pour atteindre 20.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.

Pétitions similaires