Pétition à Préfecture de la Seine-Maritime
Sauvegarde des côtes d’opale picarde et d’albâtre

Sauvegarde des côtes d’opale picarde et d’albâtre

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Habitants ou visiteurs du littoral Normand et Picard, vous appréciez la beauté de ses paysages maritimes, ses plages et ses falaises, la baie de Somme, et son patrimoine architectural et balnéaire.

Tout ce que vous aimez est aujourd’hui gravement menacé par un projet de construction d’un gigantesque site de générateurs électriques éoliens, à 15 Km seulement de la côte au large du Tréport et de Mers les Bains, classé  Patrimoine remarquable porte d’entrée Grand Site de France jusqu’à la Baie de Somme.

Ces machines de plus de 210 mètres de haut installées sur plus de 100 kilomètres carrés perturberont définitivement l’environnement. La totalité du parc sera visible du littoral, de Varengeville à la baie de Somme, la signalisation lumineuse de jour comme de nuit focalisant en outre l’attention sur le mouvement des immenses pales de 80 mètres.

L’activité des pêcheurs sera condamnée par la réduction des zones de pêches et la diminution des ressources halieutiques. Un tiers du site se trouve dans le Parc Naturel Marin des Estuaires Picards.

Tourisme et commerce en subiront aussi les conséquences négatives, ainsi que le marché immobilier.

Il faut savoir que ce projet ne répond en rien aux objectifs initiaux de réduction des gaz à effet de serre et d’utilisation des combustibles fossiles, puisqu’en France l’essentiel de ces gaz est produit par le chauffage domestique, les transports automobiles et l’industrie. La modification du mix électrique, en introduisant quelques pourcents d’énergie éolienne, ne fait que dégrader la situation car les 70% du temps d’inactivité de ces machines due à l’absence de vent ou à sa trop grande force impliquent le recours à des centrales à combustibles fossiles, gaz, fuel, ou charbon, productrices de CO2.

Economiquement, c’est un désastre pour les consommateurs, car comme pour les générateurs éoliens terrestres l’électricité produite serait prioritairement achetée par EDF à un prix garanti très supérieur au marché. Le surcoût par rapport au tarif de base, sera supporté par les consommateurs, contrôlable sur ligne CSPE de notre facture (coût prévu 2018 : 7 Mds d’euros) conduisant à terme à un doublement de notre budget électricité, sans compter les nouvelles taxations des carburants et du gaz.

Le seul gagnant étant le groupe ENGIE et ses partenaires, bénéficiaires d’une manne accordée pour 40 ans, par une législation irresponsable au mépris de l’intérêt général.
Heureusement, ce n’est encore qu’un projet. De nombreuses étapes, en effet, sont nécessaires pour le faire aboutir qui seront autant d’occasions de s’y opposer par tous les moyens légaux – qui sont nombreux, encore que le gouvernement tente de les réduire.

Le moyen le plus fort sera de montrer que les citoyens que nous sommes et qui n’avons pas été consultés sommes fermement opposés à sa réalisation, en particulier lors de l’Enquête Publique qui a lieu en ce moment et jusqu’au 29 novembre.

C’est pour contribuer à cette action qu’en 2014 nous avons créé à Mers les Bains l’association :
SAUVEGARDE DES CÔTES D’OPALE PICARDE ET D’ALBÂTRE
dont l’objet est de défendre l’identité de notre littoral en luttant contre le projet éolien marin de la Société des Eoliennes en Mer de Dieppe Le Tréport (ENGIE) et tout autre projet de même nature qui pourrait être lancé.

Tout ce dont nous avons besoin aujourd’hui pour nous assurer d’être entendus dans les débats locaux et avoir une chance de pouvoir bloquer le projet tant qu’il est encore temps, c’est du soutien du plus grand nombre possible de personnes qui ont à cœur de défendre le patrimoine naturel, paysager et architectural unique des côtes d’Opale et d’Albâtre.

Que vous soyez habitant de notre région, visiteur régulier ou occasionnel, ou simple citoyen qui se soucie de la préservation du patrimoine naturel et paysager, merci d’ajoutez  votre signature à cette pétition pour nous aider à défendre notre littoral. Transmettez cet appel le plus largement possible autour de vous pour faire retentir notre signal de détresse à travers tout le pays, et nous permettre de rassembler suffisamment de soutiens pour peser dans la balance face aux intérêts colossaux des industriels qui se dressent face à nous.

Merci par avance pour votre mobilisation à nos côtés, pour préserver l’activité des pêcheurs et ce cadre magnifique qui fait le plaisir des promeneurs et des amoureux de la nature.

Georges CLÉMENT, Président

Association Sauvegarde des Côtes d’Opale Picarde et d’Albâtre

15 novembre 2018
Pétition adressée à
Préfecture de la Seine-Maritime

Stop au projet éolien en mer de Dieppe Le Tréport

Nous, habitants ou visiteurs du littoral Normand et Picard, qui apprécions la beauté de ses paysages maritimes, ses plages et ses falaises, la baie de Somme, et son patrimoine architectural et balnéaire, nous opposons au projet de site de générateurs électriques éoliens, à 15 Km de la côte au large du Tréport et de Mers les Bains, qui va dénaturer un paysage littoral remarquable, mettre en danger la faune aquatique, et nuire aux activités économiques locales (pêche, tourisme…).

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Association Sauvegarde des Cotes d'Opale a lancé cette pétition
Il y a 5 mois

2.800 Commentaires

Anonyme
Anonyme

Un nouveau scandale…

Joseph VIDAL
Joseph VIDAL

Le lobby industriel éolien a trouvé sa nouvelle martingale …

Anonyme
Anonyme

l’Etat est le chef incontesté de ce vaste désatre – Il faut en prendre consciente au moment du vote.

TROCHU
TROCHU

Je suis contre les parcs éoliens en mer… aussi sur les cotes atlantiques

Jean-Claude Muhé
Jean-Claude Muhé

des millions de tonne de béton dans une mer qui monte, monte !, mais quelle stupidité. « le monde à l’envers »

Anonyme
Anonyme

STOP au developpement deraisonne de l’eolien dans des regions a fort potentiel touristique ; le RETOUR en arrière est IMPOSSIBLE car l e socle de béton de 800 à 2000 tonnes ancré dans le sol jusqu’à parfois 20 mètres, est appelé à rester en place, seul un décapage sommaire de surface étant prévu. Ce béton hautement ferraillé engendre différentes pollutions du sous sol à long terme, notamment sur les ressources en eau. Le coût d’enlèvement d’une tonne de béton (si on y arrive !) est d’ environ 340€ HT le m3, donc represente des centaines de milliers d’euros, avec les éventuels dommages à l’environnement l’état se sent il RESPONSABLE de l’autorisation qu’il donne= pense t-il au moyen terme ou veut il UNIQUEMENT se faire plaisir dans la course FOLLE A CELUI QUI AURA LE PLUS GRAND parc éolien en Europe indépendamment du cout de la PRODUCTION de cette energie qui laissera des monstres immobiles et INDESTRUCTIBLES pour la génération suivante ?

Ekaterini DESPINIADOU
Ekaterini DESPINIADOU

Cette installation, pas du tout “verte”, ne profitera effectivement qu’aux investisseurs au détriment toujours de l’environnement et de l’écosystème.

jean-yves buet
jean-yves buet

Et leur démantèlement est prévu dans le coût et du béton que devient-il ? Quel intérêt local avec les sites nucléaires tout proche, Flamanville, Paluel et Penly???

Jean-Pierre MANIN
Jean-Pierre MANIN

pas d éoliennes dans un parc marin c’est une hérésie et beaucoup de béton et de nuisances pour une durée de 20ans max après laquelle aucune garantie n’est donnée pour la réhabilitation du site .

joaquin fernandez
joaquin fernandez

halte à l’éolien, source de pollutions visuelles et environnementales et de hausses de prix de l’électricité.

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
15.052 signatures
4.948 signatures nécessaires pour atteindre 20.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Amendes RATP et SNCF : halte au racket des honnêtes gens dans les transports en commun d’Île-de-France !
Pétition à Valérie Pécresse

Dans les transports en commun, à Paris et en Île-de-France, les contrôleurs ...

Loïc 4.402 signatures 479
Non à l’agrandissement de SUPER U à Tréguier !
Pétition à Guirec ARHANT

Venant de lire un article d’Emmanuel de Waresquiel dans le journal « La ...

Alyette D. 4.053 signatures 575
Pour le contrôle des antennes relais implantées dans le village d’Ayze
Pétition à Jean-Pierre Mermin

 Comme tous, nous sommes utilisateurs de téléphones mobiles pour téléphoner, consulter nos ...

JM Burthey 4.740 signatures 574