Pétition à Députés et Sénateurs
POUR UNE VRAIE BAISSE DES DÉPENSES DE L’ETAT

POUR UNE VRAIE BAISSE DES DÉPENSES DE L’ETAT
Paris, Île-de-France, FR

Les médias ont largement commenté ce qui nous attend en matière d’impôt : qui sera « gagnant », qui sera « perdant » sur tel ou tel impôt…

Ne cherchez plus : nous serons TOUS perdants.

Et ce pour une raison bien simple : contrairement aux annonces triomphales de l’équipe d’Emmanuel Macron, les dépenses publiques présentées dans le Projet de Loi de Finances, le PLF 2019, ne baisseront pas ! Elles n’avaient déjà pas baissées en 2018, et ne baisseront ni en 2019, ni en 2020.

On attendait déjà 7 milliards d’économies, annoncées en 2018….on a eu 7 milliards… d’augmentation des dépenses de l’Etat.

Et on aura encore 25 milliards d’euros de dépenses supplémentaires en 2019 !!!

Catastrophique.

Car, vu le niveau épouvantable de la dette publique,  réduire  les dépenses de l’Etat est une priorité.

La dette approche les 100 % de la richesse produite par l’ensemble des Français (99 % du PIB au deuxième trimestre 2018 pour être exact).

Et tant que l’Etat continuera à dépenser chaque année plus qu’il n’a de recettes – et cela alors même qu’en France le taux des prélèvements obligatoire est supérieur de 10 points à la moyenne européenne ! – cet endettement terrible ne pourra pas se résorber.

Et c’est forcément vous, par un impôt ou un autre, qui rembourserez demain cette dette. Vous et vos enfants qui payeront pour des dépenses publiques dont ils ne verront pas la couleur.

On n’a plus le droit de continuer dans cette voie du laxisme en laissant un tel fardeau aux générations suivantes.

D’ailleurs l’équipe au pouvoir le sait parfaitement.

Voici ce qu’ils écrivent en introduction du Budget 2019 : «  nous avons rompu avec une décennie de dégradation de nos comptes publics en tenant nos engagements : passer sous les 3% de déficit, stopper la progression de la dépense publique et entamer la baisse des prélèvements obligatoires. Ce budget 2019 marquera la cohérence des choix du Gouvernement et sa détermination intacte à rétablir les finances publiques tout en accomplissant la transformation de notre modèle. Ce budget 2019 est celui des engagements tenus en matière de redressement des comptes publics. »

Mais derrière ces belles déclarations, les chiffres inscrits dans le budget disent tout le contraire !

Loin de baisser, les dépenses de l’Etat vont augmenter de  25 milliards en 2019. Et c’est encore vous et moi qui allons payer.

Ce n’est plus acceptable, surtout quand on voit tous les gaspillages publics qu’on nous fait payer :

– 77 millions pour un pont à Dieppe qui n’est raccordé à aucune route ;

– 160 millions, c’est ce que l’Etat pourrait éviter de payer en rétablissant dans la fonction publique la journée de carence en cas d’arrêt maladie (il y en a 3 dans le privé). Dans les collectivités locales, depuis que le gouvernement précédent a supprimé cette journée de carence, les arrêts de travail ont grimpé de 26 % ;

– 5,3 milliards en subventions aux associations, donnés un peu les yeux fermés, juste pour être généreux avec l’argent des autres. Comment s’étonner quand on apprend qu’une association de « médiateurs de rue » en banlieue parisienne, a détourné 678 000 euros de subventions en deux ans ; elle n’avait ni créé d’emploi, ni payé de cotisation sociales ;

– 2,6 milliards pour des subventions  directes aux entreprises, au mieux inutiles en finançant une dépense que l’entreprise allait de toute façon réaliser (effet d’opportunité), et  généralement nuisibles en créant des distorsions de concurrence insupportables.

Les gaspillages, la mauvaise gestion, les dépenses inutiles sont si nombreux que les journaux font, tous les ans, leurs choux gras du rapport de la Cour des comptes qui les décrit par le menu.

Il suffirait d’en éradiquer ne serait-ce qu’une partie pour baisser les dépenses de l’Etat.

Alors si, comme moi, vous refusez de vous laisser rouler dans la farine par ces beaux discours qui masquent l’exact contraire, si vous refusez que le gouvernement augmente encore ses dépenses qui se termineront immanquablement par des hausses d’impôts pour vous-même et vos enfants, signez vite la pétition aux députés et sénateurs :

Pour une vraie baisse des dépenses de l’État

Et n’hésitez pas à passer l’info à vos amis.

Ensemble, restons vigilants !

Gilles

Mise à jour du 19/11/2018

17 octobre 2017
Pétition adressée à
Députés et Sénateurs

Pour une vraie baisse des dépenses de l'Etat

Il est urgent de réduire les dépenses de l'Etat.

C'est indispensable pour endiguer le déficit public et réduire la dette qui approche le chiffre effroyable de 100 % de la richesse produite par l'ensemble des Français.

Le gouvernement en est tellement conscient qu'il a inscrit en préambule du Budget 2018 : "Pour réduire la dette, nous devons réduire notre dépense publique qui est aujourd'hui la plus élevée d'Europe. C'est un triste record".

Pourtant, le Projet de Loi de Finances en discussion en ce moment à l'Assemblée nationale et au Sénat, prévoit une nouvelle hausse de 25 milliards d'euros en 2019, après avoir déjà augmenté de près de 8 milliards d'euros en 2018.

Je vous demande de traquer les gaspillages pour voter une baisse des dépenses de l'Etat.

Respectueusement.

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Gilles a lancé cette pétition
Il y a 1 année

4.681 Commentaires

Anonyme
Anonyme

Pourquoi ils nous patatraquent ey eux ils ont la belle vie 🤬non aux depenses personnel ni celle professionnelles en abus pour tout le gouvernement ral bol de payer pour eux ils font aucun effors alors pourquoi nous

Anonyme
Anonyme

A commencer par une baisse des salaires de tous nos députés, ministres, parlementaires, d’au moins 200 € mensuel chacun ….On fera un tres gros bénéfice !!!!!

Alain.Garcia
Alain.Garcia

Réduire également les avantages Des sénateurs et ceux des parlementaires

Gérald URIOS
Gérald URIOS

les petits ruisseaux font les grandes rivières

jacques fave
jacques fave

oui je suis pour la baisse des taxes et pour les fonctinnaires de plus en plus nombreux comparé a l’Allemagne

bardet bernard
bardet bernard

parce qu’ au niveau des prélévements , on est arrivé au maximum, et que TOUT le monde doit faire des efforts …

Daniel CANCE
Daniel CANCE

Les classes moyennes en ont marre !!!

Joel Barthes
Joel Barthes

Commencez par réformer (supprimer) tous les avantages du/de(s) : Président de la République, Premier ministre, ministres et secrétaires d’état, conseillers ministériels, députés, sénateurs, hauts fonctionnaires (ceux qui sont rémunérés hors grilles) et aussi tous les anciens ; Président de la République, Premiers ministres, ministres de l’intérieur. Que tous ces citoyens redeviennent des citoyens ordinaires après leur mission.

Anonyme
Anonyme

il faudrait baisser les rémunérations des ministres, député, sénateurs pour commencer puis les émoluments et autres primes des gros PDG, diminuer les dividendes des actionnaires et banquiers qui se gavent sur notre dos, et peut être aussi diminuer toutes les AIDES aux multiples associations, immigrés, chômeurs professionnels, etc… et je pense que cela ferait pas mal d’économie pour commencer. J’entends aussi qu’au niveau de la santé, il faudrait remettre les Cadres (qui touchent de trop bons salaires à se pavaner, fumer et boire du café) au travail et être à l’écoute de leur personnel

MICHELE TEMPLIER
MICHELE TEMPLIER

On nous demande de faire des économies mais eux ne le font pas.

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
35.451 signatures
14.549 signatures nécessaires pour atteindre 50.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.