Pétition adressée à Députés et Sénateurs
POUR UNE VRAIE BAISSE DES DÉPENSES DE L’ETAT

POUR UNE VRAIE BAISSE DES DÉPENSES DE L’ETAT
Paris, Île-de-France, FR

7,74 milliards d’euros de dépenses supplémentaires ! C’est ce que viennent de voter nos parlementaires – c’est complètement inconscient, quand on sait que notre pays est déjà criblé de dettes, et que la pression fiscale est à son comble…

Je maintiens ma pétition, malgré le vote de la loi de Finances pour cette année, car je pense qu’il faut à tout prix faire prendre conscience aux responsables politiques que les Français n’attendent pas d’eux qu’ils dépensent à volo l’argent que nous n’avons pas, mais au contraire qu’ils fassent preuve de sagesse et raison dans la gestion des deniers publics.

Rejoignez mon appel !

Merci

Gilles

—————

Les médias ont largement commenté ce qui nous attend en matière d’impôt : qui sera « gagnant », qui sera « perdant » sur tel ou tel impôt…

Ne cherchez plus : nous serons TOUS perdants.

Et ce pour une raison bien simple : contrairement aux annonces triomphales de l’équipe d’Emmanuel Macron, les dépenses publiques présentées dans le Projet de Loi de Finances, le PLF 2018, ne baisseront pas ! Ni en 2018, ni en 2019, ni en 2020.

On attendait 7 milliards d’économies, annoncées.

On aura 7 milliards… d’augmentation des dépenses de l’Etat.

Catastrophique.

Car, vu le niveau épouvantable de la dette publique,  réduire  les dépenses de l’Etat est une priorité.

La dette approche les 100 % de la richesse produite par l’ensemble des Français (99,2 % du PIB pour être exact).

Et tant que l’Etat continuera à dépenser chaque année plus qu’il n’a de recettes – et cela alors même qu’en France le taux des prélèvements obligatoire est supérieur de 10 points à la moyenne européenne ! – cet endettement terrible ne pourra pas se résorber.

Et c’est forcément vous, par un impôt ou un autre, qui rembourserez demain cette dette. Vous et vos enfants qui payeront pour des dépenses publiques dont ils ne verront pas la couleur.

On n’a plus le droit de continuer dans cette voie du laxisme en laissant un tel fardeau aux générations suivantes.

D’ailleurs l’équipe au pouvoir le sait parfaitement.

Voici ce qu’ils écrivent en introduction du Budget 2018 : « Pour réduire la dette, nous devons réduire notre dépense publique qui est aujourd’hui la plus élevée d’Europe. C’est un triste record. Si la dépense publique était la réponse à tout, nous devrions donc avoir le chômage le plus bas et le taux de croissance le plus élevé d’Europe. Nous en sommes loin : notre croissance est sous la moyenne européenne, le chômage avoisine les 10 %. »

Mais derrière ces belles déclarations, les chiffres inscrits dans le budget disent tout le contraire !

Loin de baisser, les dépenses de l’Etat vont augmenter de 7,3 milliards en 2018. Et il est déjà prévu qu’elles augmentent encore de 7 milliards en 2019 et autant en 2020.

Et c’est encore vous et moi qui allons payer.

Ce n’est plus acceptable, surtout quand on voit tous les gaspillages publics qu’on nous fait payer :

– 77 millions pour un pont à Dieppe qui n’est raccordé à aucune route ;

– 160 millions, c’est ce que l’Etat pourrait éviter de payer en rétablissant dans la fonction publique la journée de carence en cas d’arrêt maladie (il y en a 3 dans le privé). Dans les collectivités locales, depuis que le gouvernement précédent a supprimé cette journée de carence, les arrêts de travail ont grimpé de 26 % ;

– 1,8 milliard en subventions aux associations, donné un peu les yeux fermés, juste pour être généreux avec l’argent des autres. Comment s’étonner quand on apprend qu’une association de « médiateurs de rue » en banlieue parisienne, a détourné 678 000 euros de subventions en deux ans ; elle n’avait ni créé d’emploi, ni payé de cotisation sociales ;

– 3 milliards rien que pour les subventions  directes aux entreprises, au mieux inutiles en finançant une dépense que l’entreprise allait de toute façon réaliser (effet d’opportunité), et  généralement nuisibles en créant des distorsions de concurrence insupportables.

Les gaspillages, la mauvaise gestion, les dépenses inutiles sont si nombreux que les journaux font, tous les ans, leurs choux gras du rapport de la Cour des comptes qui les décrit par le menu.

Il suffirait d’en éradiquer ne serait-ce qu’une partie pour baisser les dépenses de l’Etat.

Alors si, comme moi, vous refusez de vous laisser rouler dans la farine par ces beaux discours qui masquent l’exact contraire, si vous refusez que le gouvernement augmente encore ses dépenses qui se termineront immanquablement par des hausses d’impôts pour vous-même et vos enfants, signez vite la pétition aux députés et sénateurs :

Pour une vraie baisse des dépenses de l’État

Et n’hésitez pas à passer l’info à vos amis.

Ensemble, restons vigilants !

Gilles

17 octobre 2017
Pétition adressée à
Députés et Sénateurs

Pour une vraie baisse des dépenses de l'Etat

Pétition aux députés et aux sénateurs

Il est urgent de réduire les dépenses de l'Etat.

C'est indispensable pour endiguer le déficit public et réduire la dette qui approche le chiffre effroyable de 100 % de la richesse produite par l'ensemble des Français.

Le gouvernement en est tellement conscient qu'il a inscrit en préambule de ce Budget : "Pour réduire la dette, nous devons réduire notre dépense publique qui est aujourd'hui la plus élevée d'Europe. C'est un triste record".

Pourtant le Projet de Loi de Finances que vous venez d'adopter prévoit une hausse des dépenses de l'Etat de 7,74 milliards en 2018.

Je vous demande de traquer les gaspillages pour voter une baisse des dépenses de l'Etat.

Respectueusement.

Mises à jour

Mise à jour de la pétition

C’est ce que viennent de voter nos parlementaires – c’est complètement inconscient, quand on sait que notre pays est déjà criblé de dettes, et que la pression fiscale est à ...

Il y a 7 mois
Gilles a lancé cette pétition
Il y a 9 mois

133 Commentaires

FEYDEDIE
FEYDEDIE

Tous ces nantis qui ne pensent qu’a se remplir les poches sur ble dos des contribuables il faut que ca cesse et que les Francais aient le courage de bloquer la France pour les faire changer d’avis

lanteri rene
lanteri rene

QUAND SUPRIMERONT’ILS LEURS PRIVILEGES QUI NOUS COUTENT UNE FORTUNE!!!!!!!!

Jean-Claude GIBERT
Jean-Claude GIBERT

C’est scandaleux de constater que les électeurs français sont les seuls à se serrer la ceinture à cause de nos élus qui font des lois anti-françaises qui offrent plus d’avantages aux étrangers (une retraite) qu’à leurs propres électeurs, ils se votent, à quelques uns, des lois qui leur soit exclusivement favorables (la CSG !!!). Il est évident qu’on pourrait en supprimer les trois-quart (députés et sénateurs) ce qui ferait des économies si on y ajoute : PAS DE COTISATION = PAS DE RETRAITE !!! sinon où est la devise française « Liberté-Égalité-Fraternité » inscrite au front des Mairies !

Georges COUDERCHON
Georges COUDERCHON

Et qui va encore payer l’inconscience totale de tous ces « bons gouvernants »? Quel manque total de conscience et de devoirs!

claude jullien
claude jullien

Il est urgent d’ éloigner certains de « l’assiette au beurre » ! Les c****ons que l’on « traient » commencent à fatiguer !!!

Nicole COUDERCHON
Nicole COUDERCHON

Ils sont grassement payés, nos élus et autres et refusent tout effort, il est donc logique qu’ils continuent à faire payer aux contribuables leurs caprices! Mais ça suffit!!!

bernier
bernier

tout ces gros fénéants ne sont pas près de maigrir, car ils profitent bien de l’argent du petit « sans dent »!

MICHELLE SANNIER-DROSSART
MICHELLE SANNIER-DROSSART

c’est un déni de démocratie

Anonyme
Anonyme

Pourquoi les députés et autres sénateurs … ou politiques quelconques ne se baissent-ils pas leurs émoluments et primes de toutes sortes et avantages divers, pour donner l’ exemple. Où est l’ égalité qu’ ils prônent tous… sauf pour eux, bien sûr!

Marie-Christine BARRE
Marie-Christine BARRE

Sans parler des dépenses de l’Elysées, le personnel, les repas, les jardins, la vaisselle… Les retraites à vie pour quelques années de mandat ! C’est indécent et REVOLTANT

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.

9.922 Signatures

40.078 signatures nécessaires pour atteindre 50.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.