Pétition adressée à Edouard Philippe
Pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi

Pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi

Il prétend vous faire faire des économies d’énergie et sauver la planète ; rien que ça ! Aucune preuve sérieuse à l’appui évidemment… En revanche, il émet des ondes « CPL » – considérées comme « potentiellement cancérigènes » – à partir de tout votre réseau électrique, du sol au plafond.

Si vous le refusez, on peut clairement vous laisser entendre que vous pourriez ne plus avoir de courant ou le payer bien plus cher ; de la menace à peine voilée… Bienvenue dans le monde merveilleux de « Linky » ! Celui du compteur « intelligent » qui transmet, au jour le jour, à votre opérateur électrique tous les détails de votre consommation énergétique (appareils utilisés, conditions d’utilisation, fréquence, etc.) et qui, à terme, lui permettra d’en prendre le contrôle à distance.

Cette situation n’est pas acceptable. Voici trois (très) bonnes raisons d’exiger que soit reconnu, noir sur blanc, un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi, et que des sanctions soient prévues pour décourager toutes pratiques abusives.

Avant de faire partie des prochaines victimes de ces installations imposées, signez la pétition !

1. Ils jouent aux apprentis sorciers et nous sommes leurs cobayes…

Il apparaît clairement que le déploiement en masse des compteurs Linky aurait mérité beaucoup plus de prudence. Les fréquences « CPL » émises sont classées « potentiellement cancérigènes » par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer). Certes, ces fréquences semblent faibles mais tout le réseau électrique devient transmetteur et, à terme, 35 millions de foyers doivent être équipés ; sans oublier les concentrateurs et les antennes relais. De plus, notre exposition sera continue et aucune étude sérieuse ne prévoit les conséquences sur le moyen et le long terme.

Dans un premier temps, les opérateurs électriques ont nié tout effet nocif pour la santé. Mais certains industriels n’en disaient-ils pas autant de l’amiante ? Et les laboratoires pharmaceutiques n’ont-ils pas défendu bec et ongles l’usage de médicaments comme le Benfluorex ou le Médiator, jusqu’au jour où ils ont dû les retirer d’urgence du marché ? Désormais, les pouvoirs publics reconnaissent qu’il faut faire la lumière sur cette question sanitaire. Mais, ne fallait-il pas le faire avant de lancer la déferlante ? Quel aveu de légèreté !

Des personnes en sont malades. Une femme qui était particulièrement souffrante a dû saisir la justice pour qu’un compteur installé chez elle contre son gré soit enlevé. Heureusement, le tribunal de Grenoble a répondu favorablement à sa demande. Mais n’est-il pas invraisemblable d’en arriver à une telle extrémité ?

Dans ce contexte, on pourrait espérer qu’ENEDIS lève le pied, qu’il attende les conclusions d’études réellement fiables et indépendantes et qu’il tienne compte de l’inquiétude légitime de plus en plus de Français… Mais, l’opérateur s’en moque. Au contraire, il accélère et mène au pas de charge l’installation des compteurs. Au début de l’année, il en installait 18 000 par jour. Or, désormais, c’est 35 000

2. C’est de la vente forcée, qui ne dit pas son nom…

Officiellement, il n’y aurait pas d’obligation de s’équiper de cet appareil intrusif puisque nous sommes dans un « pays de droit ». Mais, dans les faits, c’est une toute autre musique…

Les directives européennes de 2006 et de 2009 ont programmé la pose de compteurs Linky dans 80 % des foyers d’ici à 2020. En clair, il n’y aurait aucune contrainte mais 80 % des foyers doivent être équipés à brève échéance… Merci la subtilité ! Et les pouvoirs publics français ont fait du zèle puisqu’ils ont prévu, quant à eux, que tous les foyers le soient. L’opération est alors menée tambour battant par ENEDIS (ex-ERDF) chez des personnes qui, souvent, ne sont pas informées ou, pis, qui n’en voulaient pas.

Enfin, voici les armes bien rodées utilisées pour annihiler toute résistance à la planification :

Arme n° 1 : briser la résistance des communes

Car plus de 400 communes s’opposent au déploiement de Linky sur leur territoire… Ce n’est pas rien ! D’autant plus que les communes sont bien les propriétaires des réseaux de distribution de l’électricité. Mais sous la pression du ministère de l’Intérieur, les maires sont sommés de plier l’échine. Bref, les pouvoirs publics annihilent toute résistance collective pour pouvoir s’attaquer aux seuls citoyens pris isolément… Nos libertés locales sont broyées sous le rouleau compresseur de leur planification !

Arme n° 2 : laisser carte blanche au seul ENEDIS

Les pouvoirs publics ont laissé toute latitude à ENEDIS pour déployer Linky tout en lui garantissant le monopole du branchement et du raccordement électrique. C’est la porte ouverte aux abus. Ainsi, pour les logements neufs, par exemple, il n’y a plus de choix, ENEDIS ne fournit plus de compteurs traditionnels, seuls des compteurs Linky sont donc installés… À terme, c’est la garantie que tout le parc sera équipé bon gré mal gré avec son compteur intrusif.

Arme n° 3 : dispenser une propagande bien huilée

L’information donnée lors des démarchages à domicile est souvent très partielle et inexacte. Par exemple, pour rassurer le client, le compteur Linky est présenté comme gratuit. Toutefois, l’opération globale coûtera 5 milliards d’euros (une paille !) qui seront évidemment amortis dans les facturations des abonnés

3. Objectif : rationnement, pénalités et surfiscalité ?

Les compteurs « intelligents » ont pour but de transmettre le détail de nos consommations électriques à l’opérateur, des informations tout à fait privées. Cette pratique ouvre la porte à une évolution inquiétante que beaucoup ne soupçonnent pas à l’heure où, pourtant, les guerres pour contrôler les marchés et la course aux données font rage… Certains politiques et prospectivistes vantent même sans aucune pudeur l’intérêt de cette technologie qui pourrait permettre de rationaliser (autant dire rationner !) nos consommations par des systèmes de pénalités dissuasives et de surfiscalité et de les conditionner à grande échelle (sollicitations systématiques et ciblées pour acheter les derniers appareils ménagers, par exemple).

Si vous les laissez installer Linky chez vous, rien ne les empêchera de rationner votre consommation ou de vous surtaxer via ce compteur. Et rien ne les empêchera, demain, de faire la même chose avec toutes vos autres activités.

Pour toutes ces (très) bonnes raisons, je vous demande de signer comme moi la pétition pour une liberté de choix, pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi.

Ceux qui veulent imposer cette politique intrusive sont très puissants… Mais nous sommes beaucoup plus nombreux ! Nous pouvons êtres des millions à signer cette pétition et à rejoindre la résistance aux côtés de 400 communes de France et de dizaines d’associations. Il n’y a pas de fatalité, nous ne sommes ni pigeons, ni cobayes ! Signez la pétition et transmettez-là à tous vos amis, eux aussi sont concernés !

Merci !

Elisabeth

22 décembre 2017
Pétition adressée à
Premier ministre, Edouard Philippe
ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb
ministre de la Santé, Agnès Buzyn
ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot

Attendu que de sérieux doutes pèsent quant à l’innocuité des ondes émises par les compteurs Linky ;

Attendu que le déploiement des compteurs Linky sur tout le territoire résulte d’une politique confuse et autoritaire qui ne respecte pas le droit de propriété et le droit à une juste information de chaque citoyen français ;

Attendu que chacun a le droit au respect de sa vie privée et doit rester libre de participer ou non à la course planétaire au Big Data.

Je vous demande de faire reconnaître, explicitement, dans le droit français, le droit personnel au refus de l’installation de Linky chez soi et de tout autre compteur « intelligent » ; et de prévoir, également explicitement, des sanctions dissuasives en cas de violation ou tentative de violation de ce droit.

Mises à jour

Mise à jour de la pétition

Un groupe d’avocats menés par l’ancienne ministre et eurodéputée Corinne Lepage viennent de lancer un appel à la ministre de la santé, Agnès Buzyn, et au ministre de la transition ...

Il y a 2 semaines
Mise à jour de la pétition

Suite aux plus de 40 000 signatures à la pétition pour la reconnaissance d’un droit personnel au refus du nouveau compteur LINKY, le Directeur général de la Santé a répondu.Voici son ...

Il y a 2 mois
Mise à jour de la pétition

Ajout de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire à la liste des destinataires de la pétition. 

Il y a 2 mois
Mise à jour de la pétition

La pétition que vous avez signée pour exiger un droit de refuser le compteur Linky, que les installateurs veulent imposer de force dans tous les foyers français malgré les risques ...

Il y a 4 mois
Elisabeth a lancé cette pétition
Il y a 4 mois

4.190 Commentaires

defranould roseline
defranould roseline

Il y a qques jours j’ai empêché le mec de m’installer le linky mais aujourdhui il est venu le mettre en mon absence. Est-ce que j’ai un recours? Si vous leur intentez un procès, je veux bien participer aux frais

Gilles Couderc
Gilles Couderc

Et aussi : pourquoi installer un appareil non conforme avec la GRDP (Directive européenne sur les données personnelles) qu’il faudra… enlever par la suite ?

Francois Jombert
Francois Jombert

Il y autour des compteurs linky un savant flou artistique, sans parler des procédés sournois de linky pour poser les compteurs à l’insu des clients et contre leur volonté. Tout ceci ne fait que commencer car il y a dans tout cela de serieuses bizarreries et atteintes aux droits des particuliers. C’est inadmissible !!

JEAN MARIE LAZZAROTTO
JEAN MARIE LAZZAROTTO

Refus de l’installation linky

ARRP91
ARRP91

Avec notre soutien pour cette initiative et à vos côtés dans ce combat commun au quotidien. Pour l’ARRP91 Son Président

Marie-Christine SCHAFFAR
Marie-Christine SCHAFFAR

principe de précaution et droit à la liberté de chacun face à une intrusion chez soir NON CHOISIE!

Christian verniol
Christian verniol

Pourquoi certains pays d’Europe veulent l’interdire et pas la France ?

maier
maier

en finir avec cette violation

naud guylene
naud guylene

l’installation semblerait en cours sur ma commune, beaucoup de personnes se mobilisent, luttent même,mais sont mis devant le fait accompli…car mal informés pire désinformés ou mensonge, (personnes ultra sensible, personnes âgées abusées, je suis contre pour toutes les raisons connues, sanitaires, incendies, piratages, cyber attaque,etc…gestion abusive d’une dictature ou l’homme n’a plus le choix que de se voir imposer un soi disant compteur qui n’apportera surement aucun effet bénéfique sur sa santé, ni un réel progrès écologique, juste un lobbying enrichissant pour certains et qui a pour but de nous conditionner, nous espionner, comme tous ce qu’on nous impose en ce moment dans cette société civile, et qui s’accélère d’une façon si rapide, (les ex. ne manquent pas en ce moment dans l’actualité, bref bientôt même notre liberté sera atteinte.la dictature invisible du numerique rend l’homme « nu » et impuissant, le GAFA est en route!!! je le refuse – j’ai pris huissier, lettre RAR, lettre EDF, lettre ERDF siège national et copie maire de ma commune, qui semble avoir donné son accord ?, puisqu’il est en déploiement, actuellement, a la vitesse grand « V »!!!. j’informe à mon niveau, tout ce que je peux faire, copropriété syndic et..

texier pascal
texier pascal

Je refuse catégoriquement cet appareil

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.

46.199 Signatures

53.801 signatures nécessaires pour atteindre 100.000