Pétition à Agnès Buzin
Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs

Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs

14 milliards d’euros chaque année, c’est le chiffre astronomique que coûte la fraude aux aides sociales en France.

RSA, sécurité sociale maladie, retraites, allocations familiales… c’est le pillage à grande échelle de l’argent des contribuables qui pourrait faire basculer notre système de protection social tout entier. Et l’Etat laisse faire.

Il est urgent de réagir ! C’est pourquoi, je vous demande de vous mobiliser à mes côtés en signant ma pétition contre le « Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs ».

D’autant que ça ne date pas d’hier ! L’affaire a été révélée en 2011 lors d’une enquête menée par des hauts fonctionnaires de la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du budget, en collaboration avec l’INSEE et la police de l’air et des frontières :

Selon leurs estimations, au moins 1,8 million de comptes de sécurité sociale seraient frauduleux. On parle de 10 % de la totalité des comptes. C’est énorme !

Attribués sur la base de faux documents ou de fausses déclarations ils permettent ainsi à des milliers d’arnaqueurs de vider tranquillement les caisses de la Sécu en se faisant octroyer toutes sortes d’aides auxquelles ils ne devraient pas avoir droit.

Et la faille se trouve dans les comptes des « bénéficiaires nés à l’étranger »…

… C’est-à-dire les enfants d’expatriés Français nés à l’étranger ou les personnes de nationalité étrangère qui souhaitent pouvoir bénéficier de prestations sociales, pour travailler en France par exemple…

… Car dans ces conditions, la procédure d’intégration au système de protection sociale n’est pas automatisée. Le Numéro d’Identification au Répertoire des Personnes Physiques (NIRPP) est donc attribué manuellement par la Sécu qui se base sur les documents d’identité du pays de naissance…

… Autant vous dire que le processus de contrôle est plutôt léger ! Surtout depuis le « décret de simplification » des procédures mis en place par le gouvernement Hollande. Depuis, une simple photocopie peut faire l’affaire. Alors bien sûr, les faux documents foisonnent et les petits malins qui connaissent bien le système peuvent très facilement se créer 20 identités différentes ou bénéficier de statut privilégié. Pour eux c’est le jackpot et c’est vous qui payez !

Comme dans la récente histoire de ces deux couples accusés d’avoir monté pas moins de 1200 dossiers d’indemnisation auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Valenciennes, pour un préjudice total de 1,7 million d’euros. Ils ont finalement été arrêtés en Roumanie, en avril dernier.

… Mais combien d’autres escrocs continuent de profiter impunément de notre système de protection sociale ?

Plusieurs enquêtes sur le financement du terrorisme ont même révélé que 20 % des jihadistes partis en Irak et en Syrie ont continué à percevoir des aides sociales après leur départ de France. Ahurissant !

Et pendant ce temps, on s’étonne de ne plus avoir assez d’argent pour aider ceux qui en ont réellement besoin. Alors, en France, la politique sociale est de plus en plus injuste pour les travailleurs et les plus fragiles, les lits d’hôpitaux sont fermés, les médicaments de moins en moins remboursés et les retraites rabotées de toutes parts.

Cette omerta administrative et les pouvoirs publics qui, par leur laxisme, se font complices de cette fraude, au détriment des honnêtes citoyens, est inacceptable !

En 2011, le gouvernement avait pourtant décidé de voter un amendement permettant l’arrêt des versements dès la constatation d’une pièce frauduleuse dans un dossier. Mais après l’alternance politique de 2012 le projet est tout simplement passé à la trappe.

Aujourd’hui le gouvernement prétend vouloir lutter « massivement contre la fraude documentaire ». Très bien !

Sauf que depuis 2011, l’administration avoue n’avoir traité que 5 000 faux comptes sur les 1,8 millions de dossiers potentiellement suspects ! A ce rythme on n’est pas prêts d’en venir à bout !

Et quand, il y a quelques mois, des hauts fonctionnaires de l’inspection des finances ont à nouveau tiré le signal d’alarme sur cette situation catastrophique, qui permet chaque année à des escrocs de détourner des milliards, l’administration s’est contentée de minimiser les chiffres sans chercher plus loin.

Alors en 2018, malgré l’avis défavorable du gouvernement, la Sénatrice Nathalie Goulet a décidé de relancer le dossier. Elle a réussi à faire enfin adopter par le Sénat, le 7 décembre dernier, un amendement prévoyant « un rapport d’information sur l’étendue de la fraude relative à l’attribution des numéros de Sécurité sociale ».

Mais l’Assemblée nationale a ensuite voté contre la remise de ce rapport prétextant une réflexion future sur le sujet…

Pourquoi attendre ? Quand on voit l’état dramatique des finances publiques, le trou de la Sécu qui se creuse et une politique sociale de plus en plus injuste envers les honnêtes citoyens, peut-on vraiment se permettre de laisser 14 milliards d’euros se volatiliser ainsi chaque année ? Certainement pas !

C’est pourquoi, si on ne veut pas que le dossier se retrouve à nouveau caché sous le tapis, nous citoyens, devons nous mobiliser le plus massivement possible, pour exiger de toute urgence, une  enquête, sérieuse et publique, sur la fraude sociale documentaire en France  afin d’établir un bilan précis de la fraude, réévaluer son montant et mettre en œuvre des procédures efficaces pour mettre fin à ce pillage inacceptable de l’argent des citoyens.

D’autant plus que des solutions existent. On pourrait par exemple remettre tout le système d’inscription à zéro avec des pièces d’identité biométriques, vérifiées pour tous. Ou encore vérifier individuellement tous les comptes des bénéficiaires nés à l’étranger. Même s’il faudrait environ 5 ans pour tout vérifier, je crois que pour économiser 14 milliards d’euros par an ça en vaut la peine !!!

Si nous n’agissons pas très vite, c’est tout notre système social qui pourrait être remis en question.

Alors s’il vous plait, signez ma pétition contre le « Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs ».

Je compte sur vous pour m’aider à appeler un maximum de citoyens à se mobiliser contre cette fraude sociale désastreuse pour notre pays. En dévalisant ainsi les caisses de la Sécu c’est aussi l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants que ces arnaqueurs mettent en péril.

D’avance un grand merci pour votre soutien à cette action citoyenne !

Thibault B.

Sources :

BFM – Charles Prats, magistrat spécialiste de la fraude fiscale et sociale: « C’est quand même potentiellement 14 milliards d’euros ! »

Lefigaro – L’État laisse-t-il passer des milliards d’euros de fraude aux prestations sociales ?

BFM – Comment les aides sociales ont été utilisées par les jihadistes français en Syrie et en Irak

30 avril 2019
Pétition adressée à
Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin
Ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin

Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs

Madame, Monsieur le Ministre,

Selon une enquête menée en 2011 par des hauts fonctionnaires de la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du budget, en collaboration avec l’INSEE et la police de l’air et des frontières, le coût de la fraude aux aides sociales en France est estimée à 14 milliards d’euros par an.

Soit 1,8 million de comptes de sécurité sociale frauduleux, attribués sur la base de faux documents ou de fausses déclarations permettent à des milliers d’arnaqueurs de vider tranquillement les caisses de la sécurité sociale, maladie, retraites, RSA, allocations familiales… c’est le pillage à grande échelle de l’argent des contribuables et notre système de protection social tout entier, qui s’en trouve menacé.

C’est pourquoi, nous exigeons la création immédiate d’une commission d’enquête, sérieuse et publique, sur la fraude sociale documentaire afin d’établir un bilan précis de la fraude, réévaluer son montant et mettre en œuvre des procédures efficaces pour mettre fin à ce pillage inacceptable de l’argent des citoyens.

Respectueusement,

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Thibault B. a lancé cette pétition
Il y a 3 semaines

2.082 Commentaires

Jean-Paul NICOLAS
Jean-Paul NICOLAS

Si ça continue, je vais demander le RSA pour récupérer une partie de l’argent que je verse sous forme d’impôt et qui sert à engraisser les mauvais en tout (le contraire des bons à rien). L’Etat ne me demande pas si je suis d’accord pour me ponctionner, il me l’impose. Et il ne me demande pas non plus mon avis sur l’utilisation de l’argent collecté. Il distribue à sa guise, sans aucun contrôle !!! 🐧

Jeanine THIERY
Jeanine THIERY

enfin on va peut-être prendre conscience de la fraude réelle et de plus il faut contrôler les étrangers avec carte d’identité falsifiée pour venir se soigner aux frais de la France et des contribuables français.!!!!!!!!! il y en as tellement et ça marche!!!!!!!!!

jacky FOURE
jacky FOURE

C’est scandaleux de laisser les affaires de la S.S depuis 2011 a ce jour sans intervention??

PAUVRET
PAUVRET

Si chaque administration faisait correctement son travail,nous n’en serions pas là. Il y aurait un bon tri à faire !

Mombazet
Mombazet

STOP!!!! au pillage de notre Sécu Ce sont nos anciens qui ce son battus pour l’avoir alors respectez là……

rosemarie jouannès
rosemarie jouannès

Bien sûr que l’on se fait piller la S S. Il faudrait vraiment que les citoyens en prennent conscience pour les années leur restant et surtout pour les descendants. Sans parler des gens qui ne devraient pas y avoir droit et sans complexes en profite mais « cela voyons c’est …..de la discrimination »

Marie-Cecile Delobel
Marie-Cecile Delobel

Qui aura enfin le courage d’agir en contrôlant les soi-disants bénéficiaires qui fraudent

Groeber Daniel
Groeber Daniel

il faut que cela cesse absolument, si nos élus refusent de prendre leurs responsabilités pour voter des lois, qu’ils prennent à leurs ces frais

Anne-Marie - Guy DOUCET
Anne-Marie - Guy DOUCET

si tous les citoyens payaient leur cotisations en commençant par le gouvernement iln’y aurait pas de déficit

François Rocco
François Rocco

les dirigent de la France n’ose pas a s’attaquer sur les fausses cartes vitale qui circulent ce qui représenterait 14 milliards d’économie

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
16.633 signatures
3.367 signatures nécessaires pour atteindre 20.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Non à la sur-taxation des médicaments pour les personnes âgées et les nourrissons !
Pétition à Agnès Buzyn

Vous l’avez peut-être remarqué lors de votre dernier passage la pharmacie : ...

Bernard P. 9.711 signatures 560
Pour un accueil garanti des enfants dans les écoles en cas de grève
Pétition à Jean-Michel Blanquer

Quand une grève est annoncée à l'Éducation nationale, les parents sont plongés ...

Sandrine T. 2.193 signatures 117
Halte à la fusion forcée de nos communes !
Pétition à Sébastien Lecornu

Chaque année, des centaines de communes sont fusionnées au sein de "communes ...

Bernard C. 5.197 signatures 484