Pétition à Agnès Buzyn
Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !

Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !
Paris, Île-de-France, FR

Bonjour,

L’hygiénisme est en train de faire un nouveau pas en France. Je vous demande de vous joindre à l’alerte que je lance pour repousser cette nouvelle attaque sur nos modes de vie et sur nos libertés élémentaires.

Ce coup-ci, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn veut des pictogrammes de taille et de couleur significatives sur les bouteilles pour interdire le vin aux femmes enceintes.

Des viticulteurs de grands crus ont immédiatement interpellé la ministre pour s’opposer à cette signalétique lugubre et mortifère.

Voici ce que disent ces professionnels, qui se définissent à juste titre comme les gardiens d’un patrimoine exceptionnel : « Dépositaires de cet héritage et conscients des devoirs qu’il implique, notre travail consiste chaque jour à pousser au plus haut niveau l’excellence de nos vins« . « Vous nous trouverez toujours à vos côtés pour défendre les principes de la modération, mais il nous est impossible d’accepter d’apposer sur nos vins des mentions qui nient la culture et l’histoire dont ils sont issus et qui nous associent à des substances interdites« .

Et ils ont raison !

Car on sait très bien comment cela finira si personne ne s’insurge contre cette forme d’hygiénisme. Cela finira dans quelques années avec, sur les bouteilles de vin, des photos ignobles comme sur les paquets de cigarettes.

Car pour les promoteurs de ces alertes sanitaires, on n’en fait jamais assez « pour notre bien ».

En tant que simple citoyenne, consommatrice modérée de vin qui est un des plaisirs de l’art de vivre à la française, je veux me mobiliser contre ces pictogrammes sanitaires pour trois raisons :

1 – Soutenons ce patrimoine exceptionnel qu’est le vin français !

Si les viticulteurs sont soutenus par les Français, ils seront en position de force pour négocier avec la ministre et la faire renoncer à ce projet qui va à l’encontre du patrimoine et de la culture française.

2 – Arrêtons de mettre les femmes enceintes sous cloche !

Je plains sincèrement les jeunes femmes d’aujourd’hui. Avant, la grossesse, c’était une joie, on attendait un « heureux événement » comme on disait. On faisait attention, mais c’est tout. Et l’on faisait – que la ministre se rassure – de très beaux enfants !

Aujourd’hui, on met les femmes sous cloche pendant 9 mois. Et, alors qu’on les considérait jusque-là comme des personnes censées, capables de travailler, de conduire une voiture, de faire des études ou de voter aux élections, on les prive, dès leur grossesse détectée, de leur liberté de réflexion au profit d’une prise en charge autoritaire par l’Etat-Providence et ses multiples consignes à suivre à la lettre pour être « une bonne mère » : pas de fromage, de charcuterie, de viande ou poissons crus, de produits fermiers, d’alcool, de crudités, de jardinage, de contact avec les animaux…

Par pitié Madame la Ministre, laissez les femmes décider, avec leur médecin et leur cerveau, de ce qui est bon pour elles !

3 – Arrêtons l’hygiénisme forcené

Pour savoir ce qui va arriver à nos bouteilles de vins, petits rosés conviviaux ou grands crus mondialement reconnus, jetons un petit coup  d’œil dans le rétroviseur,  à propos des cigarettes.

1976 : première mention obligatoire « Abus dangereux ».1991 : interdiction dans les transports.2005 : mention « Fumer tue ».2007 : interdiction dans les lieux publics, cafés, tabacs, etc.2010 : photos chocs sur les paquets.2017 : paquets neutres ; le nom disparaît quasiment.2018 : première interdiction de fumer en plein air, dans les parcs de Strasbourg !!!

Alors, pour le vin ?

2006 : premier petit pictogramme sanitaire pour les femmes enceintes2018 : Agnès Buzyn  enclenche la phase 2…

… La suite dépendra de la mobilisation des citoyens pour résister à ces messages sanitaires envahissants et qui seront nécessairement accompagnés, un jour ou l’autre, d’une stigmatisation à outrance voire une interdiction pure et simple.

C’est vraiment insupportable que l’Etat nous traite comme des enfants ! Insupportable ces mots d’ordre qui disposent de nos vies, comme si nous étions incapables de nous prendre en main, cette mainmise de l’Etat sur nos comportements de chaque jour.

Et je vous assure que si nous, les citoyens, ne résistons pas avec la grande fermeté, les dirigeants politiques pousseront jusqu’au bout, « pour notre bien », cette logique de restriction de nos libertés. Imaginez le jour où on devra « avoir honte » de boire du vin !

C’est pourquoi je vous demande de signer la pétition.

Après avoir signé, si vous voulez bien transférer ce message à vos amis, je vous en serais très reconnaissante.

Il peut s’agir d’amis ou de membres de votre famille amateurs de vin, ou souhaitant préserver l’art de vivre à la française, ou encore soucieux de la mainmise grandissante de l’Etat sur nos libertés élémentaires…

Vous le voyez, les raisons de se mobiliser contre ces messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vin sont nombreuses.

Alors, quelle que soit notre motivation, unissons nos forces !

Merci de m’avoir lue.

Merci de m’aider à rassembler des milliers et des milliers de signatures pour stopper ces mesures sanitaires intrusives et néfastes à bien des égards.

Caroline

25 juillet 2018
Pétition adressée à
Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn

Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !

Pétition à l'attention d'Agnès Buzyn

Madame la ministre,

Attendu que vous voulez rendre obligatoire sur toutes les bouteilles de vin des pictogrammes "Interdit aux femmes enceintes" de couleur et de taille significatives et qu'il est question d'apposer aussi un avertissement angoissant.

Attendu que ces pictogrammes d'interdiction vont à l'encontre d'un élément constitutif de la culture française, le vin.

Attendu que ces initiatives s'inscrivent dans un mouvement hygiéniste qui entend de plus en plus dicter aux citoyens ce qu'ils doivent faire au quotidien.

Je vous demande de renoncer à ces messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins.

Respectueusement,

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Caroline a lancé cette pétition
Il y a 1 an

3.219 Commentaires

Marie-Françoise AUDOIN
Marie-Françoise AUDOIN

cela devient insupportable . on demande juste un peu de bon sens et d’honnêté dans tous ces propos diffamatoires.

GENOUD Eliane
GENOUD Eliane

Apparemment, c’est plus facile de nous empêcher de boire que de faire supprimer le dioxyde de titane de nos médicaments ……………

françoise Martin
françoise Martin

J’aimerai mieux avoir le nom des cépages sur la bouteille, et la mention SANS SULFITES

LOOTEN FABRICE
LOOTEN FABRICE

Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins.

Robert EGOT
Robert EGOT

Foutez-nous la paix. La devise française se vante de la LIBERTé oui, mais on la cherche sans la trouver.

Kéhyrian
Kéhyrian

Quand on veut détourner les citoyens des vrais problèmes de santé comme par exemple les hôpitaux, maladies que l’on dénie, on sort une loi inutile.

Kéhyrian
Kéhyrian

Cessons cette hypocrisie de la part du ministère de la santé.

FLEURY
FLEURY

Il y en a marre de ces chercheurs qui ne trouvent rien, nous polluent la vie en pondant des salades pour justifier leur incompétence.

Yannick Thomassin
Yannick Thomassin

L’infantilisme est à la mode et le bon sens n’est pas près de chez nous. Il faut justifier son poste et nous faire croire que l’on se préoccupe de notre santé.

Anonyme
Anonyme

ces, hygiénistes feraient mieux de s’occuper de leurs affaires et balayer devant leur porte. L’alcool tue lentement dit on, on s’en fout on n’est pas pressé. L’abstinence ferait gagner quelques mois sur une vie, alors à quoi bon se priver. En plus lorsque l’on voit comment va le monde il ne sert à rien de se priver. Donc vive le vin c’est ben bon, modérément quand même.

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
14.385 signatures
5.615 signatures nécessaires pour atteindre 20.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Non aux pesticides interdits dans nos assiettes !
Pétition à Didier Guillaume

Si comme moi, vous faites partie de ces Français soucieux de la ...

Pascal G. 10.235 signatures 696
Pour supprimer Hadopi, une administration coûteuse et inutile !
Pétition à Franck Riester

Connaissez-vous l’Hadopi ?  Depuis 2009, cet organisme public indépendant est chargé de lutter ...

André 14.632 signatures 1.783
Pour une baisse des dépenses publiques
Pétition à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron vient de se livrer à une belle opération de démagogie ...

Pascal 16.930 signatures 2.166