Pétition à Agnès Buzyn
Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !

Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !
Paris, Île-de-France, FR

Bonjour,

L’hygiénisme est en train de faire un nouveau pas en France. Je vous demande de vous joindre à l’alerte que je lance pour repousser cette nouvelle attaque sur nos modes de vie et sur nos libertés élémentaires.

Ce coup-ci, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn veut des pictogrammes de taille et de couleur significatives sur les bouteilles pour interdire le vin aux femmes enceintes.

Des viticulteurs de grands crus ont immédiatement interpellé la ministre pour s’opposer à cette signalétique lugubre et mortifère.

Voici ce que disent ces professionnels, qui se définissent à juste titre comme les gardiens d’un patrimoine exceptionnel : « Dépositaires de cet héritage et conscients des devoirs qu’il implique, notre travail consiste chaque jour à pousser au plus haut niveau l’excellence de nos vins« . « Vous nous trouverez toujours à vos côtés pour défendre les principes de la modération, mais il nous est impossible d’accepter d’apposer sur nos vins des mentions qui nient la culture et l’histoire dont ils sont issus et qui nous associent à des substances interdites« .

Et ils ont raison !

Car on sait très bien comment cela finira si personne ne s’insurge contre cette forme d’hygiénisme. Cela finira dans quelques années avec, sur les bouteilles de vin, des photos ignobles comme sur les paquets de cigarettes.

Car pour les promoteurs de ces alertes sanitaires, on n’en fait jamais assez « pour notre bien ».

En tant que simple citoyenne, consommatrice modérée de vin qui est un des plaisirs de l’art de vivre à la française, je veux me mobiliser contre ces pictogrammes sanitaires pour trois raisons :

1 – Soutenons ce patrimoine exceptionnel qu’est le vin français !

Si les viticulteurs sont soutenus par les Français, ils seront en position de force pour négocier avec la ministre et la faire renoncer à ce projet qui va à l’encontre du patrimoine et de la culture française.

2 – Arrêtons de mettre les femmes enceintes sous cloche !

Je plains sincèrement les jeunes femmes d’aujourd’hui. Avant, la grossesse, c’était une joie, on attendait un « heureux événement » comme on disait. On faisait attention, mais c’est tout. Et l’on faisait – que la ministre se rassure – de très beaux enfants !

Aujourd’hui, on met les femmes sous cloche pendant 9 mois. Et, alors qu’on les considérait jusque-là comme des personnes censées, capables de travailler, de conduire une voiture, de faire des études ou de voter aux élections, on les prive, dès leur grossesse détectée, de leur liberté de réflexion au profit d’une prise en charge autoritaire par l’Etat-Providence et ses multiples consignes à suivre à la lettre pour être « une bonne mère » : pas de fromage, de charcuterie, de viande ou poissons crus, de produits fermiers, d’alcool, de crudités, de jardinage, de contact avec les animaux…

Par pitié Madame la Ministre, laissez les femmes décider, avec leur médecin et leur cerveau, de ce qui est bon pour elles !

3 – Arrêtons l’hygiénisme forcené

Pour savoir ce qui va arriver à nos bouteilles de vins, petits rosés conviviaux ou grands crus mondialement reconnus, jetons un petit coup  d’œil dans le rétroviseur,  à propos des cigarettes.

1976 : première mention obligatoire « Abus dangereux ».1991 : interdiction dans les transports.2005 : mention « Fumer tue ».2007 : interdiction dans les lieux publics, cafés, tabacs, etc.2010 : photos chocs sur les paquets.2017 : paquets neutres ; le nom disparaît quasiment.2018 : première interdiction de fumer en plein air, dans les parcs de Strasbourg !!!

Alors, pour le vin ?

2006 : premier petit pictogramme sanitaire pour les femmes enceintes2018 : Agnès Buzyn  enclenche la phase 2…

… La suite dépendra de la mobilisation des citoyens pour résister à ces messages sanitaires envahissants et qui seront nécessairement accompagnés, un jour ou l’autre, d’une stigmatisation à outrance voire une interdiction pure et simple.

C’est vraiment insupportable que l’Etat nous traite comme des enfants ! Insupportable ces mots d’ordre qui disposent de nos vies, comme si nous étions incapables de nous prendre en main, cette mainmise de l’Etat sur nos comportements de chaque jour.

Et je vous assure que si nous, les citoyens, ne résistons pas avec la grande fermeté, les dirigeants politiques pousseront jusqu’au bout, « pour notre bien », cette logique de restriction de nos libertés. Imaginez le jour où on devra « avoir honte » de boire du vin !

C’est pourquoi je vous demande de signer la pétition.

Après avoir signé, si vous voulez bien transférer ce message à vos amis, je vous en serais très reconnaissante.

Il peut s’agir d’amis ou de membres de votre famille amateurs de vin, ou souhaitant préserver l’art de vivre à la française, ou encore soucieux de la mainmise grandissante de l’Etat sur nos libertés élémentaires…

Vous le voyez, les raisons de se mobiliser contre ces messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vin sont nombreuses.

Alors, quelle que soit notre motivation, unissons nos forces !

Merci de m’avoir lue.

Merci de m’aider à rassembler des milliers et des milliers de signatures pour stopper ces mesures sanitaires intrusives et néfastes à bien des égards.

Caroline

25 juillet 2018
Pétition adressée à
Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn

Non aux messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins !

Pétition à l'attention d'Agnès Buzyn

Madame la ministre,

Attendu que vous voulez rendre obligatoire sur toutes les bouteilles de vin des pictogrammes "Interdit aux femmes enceintes" de couleur et de taille significatives.

Attendu que ces pictogrammes d'interdiction vont à l'encontre d'un élément constitutif de la culture française, le vin.

Attendu que cette initiative s'inscrit dans un mouvement hygiéniste qui entend de plus en plus dicter aux citoyens ce qu'ils doivent faire au quotidien.

Je vous demande de renoncer à ces messages sanitaires envahissants sur les bouteilles de vins.

Respectueusement,

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Caroline a lancé cette pétition
Il y a 5 mois

809 Commentaires

raymond Dainciart
raymond Dainciart

D’accord pour tout limiter: mais trop c’est trop

Isabelle Beauregard
Isabelle Beauregard

Merci de laisser chaque personne responsable et de ne pas utiliser notre argent à ce genre de propagande.

Julien
Julien

Déjà qu’on INCROYABLEMENT taxé, humilié, spolié, enfumé par la bande de VOYOUS-dont le 1er d’entre-eux!- de ce gouvernement comme jamais… Akors si on ne plus boire 1 p’tit coup, c’est la fin.

Christian Nugier
Christian Nugier

un peu de bon sens, nous ne sommes pas des enfants!!

Catherine M
Catherine M

Ils n’ont aucune prise sur la finance, les décisions de Bruxelles alors c’est le peuple qui subit …… pauvres politiques ! Ils devraient s’attaquer aux divers problèmes sanitaires : épandages des produits de toutes sortes, additifs alimentaires et autres poisons de toutes sortes qui tuent nos enfants.

Daniel RENARD
Daniel RENARD

c’est le malheur des ignorants!

rosemarie jouannès
rosemarie jouannès

Oui c’et vrai trop d’alcool nuit à la santé. Mais arrêtons de nous envahir d’injonctions. Un cerveau en bon état sait faire la part des choses mais l’humain s’abruti avec l’abondance de nouvelles technologies et il faut donc lui dire bientôt « pipi là et caca içi » . Nous avons fêté des 100taines de repas de familles ou l’on buvait festivement mais raisonnablement et ce sans aucun incident alors ça suffit voyez plutôt les tél. portables, la drogue, calmants etc….

Thierry BERTUCAT
Thierry BERTUCAT

Stop à l’infantilisation du petit peuple… Ce soi-disant gouvernement ne sait plus quoi inventer pour faire passer les français pour des cons….

rosemarie jouannès
rosemarie jouannès

Nous avons toujours bu raisonnablement les jours festifs (communions – mariages – grands anniversaires etc..) et personne dans toute notre famille n’a créé d’accidents. Par contre actuellement les pétés de la drogue et diverses substances nous font des conducteurs dangereux. Alors arrêtons toutes ces injonctions . Bientôt il faudra faire « pipi là et caca ici » !!!

Marc BODHUIN
Marc BODHUIN

A la ministre de la Santé : « Arrêtez votre moraline sulfureuse sur l’alcool et laissez nous vivre ! »

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
5.703 signatures
4.297 signatures nécessaires pour atteindre 10.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.

Pétitions similaires

Agissons contre l’usurpation d’identité !
10.071 signatures 498
Pour une musique au juste prix
Pétition à Franck Riester
14 signatures 1
Pour le rapatriement en France des cendres de Napoléon III
2.638 signatures 267
Non à la hausse effrénée des taxes sur le gaz !
14.533 signatures 1.739