Pétition à Jacques MÉZARD
Les oubliés des communes rurales


Les oubliés des communes rurales

En France, 11 millions de personnes habitent en territoire rural. Ces territoires forment un maillage complexe de petites villes, villages et hameaux, qui font le charme de nos campagnes et qui méritent d’être entretenus avec le plus grand soin.

On le sait, ces campagnes, souvent enclavées, bénéficient de services publics moins importants et moins confortables que les grandes villes (école à plusieurs dizaines de km, petite bibliothèque tenue par des bénévoles, peu d’animations culturelles…). Mais ce qui est révoltant, c’est qu’au sein d’une même commune, on remarque une différenciation majeure entre les services dont bénéficient les habitants du centre-ville et ceux des hameaux alentour !

Ainsi, alors qu’au sein d’une même commune tous les contribuables payent les mêmes impôts, les habitants périphériques n’ont généralement droit qu’à un service public très minime : routes jamais réparées, fossés jamais curetés, tout-à-l’égout même pas envisagé, éclairage nocturne limité, ramassage des poubelles aléatoire, pas d’ADSL quand il est question d’installer la fibre dans le centre… Sans parler des cas les plus extrêmes, comme ce couple de nonagénaires ardéchois qui ne reçoivent plus leur courrier postal car leur hameau est « trop isolé » !

J’habite une petite commune du Loiret, et je me sens oubliée alors que je règle mes impôts locaux comme tout le monde. Je peux bien accepter de faire un certain nombre de km pour chercher mon pain ou aller à la Poste, mais pas de voir mon village laissé à l’abandon parce que les services municipaux ont préféré poser des bacs à fleurs devant la Mairie plutôt que de s’occuper de nos routes et nos fossés !

Je pense que mon cas est loin d’être isolé, c’est pourquoi j’appelle toutes les personnes dans ma situation, ou dont les proches subissent les mêmes iniquités de traitement entre habitants du centre de la commune et de ses alentours, à rejoindre ma pétition pour demander au ministre de la Cohésion des Territoires et au Directeur général de la direction des collectivités locales d’inscrire dans la loi le principe d’une répartition juste et équitable des services publics dans les communes rurales.

Merci par avance de vous joindre à mon appel,

Gaëlle

Source :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1282917

20 septembre 2018
Pétition adressée à
Ministre de la Cohésion des territoires, Jacques MÉZARD
Directeur général de la DGCL (collectivités locales), Bruno DELSOL

Pour une répartition juste et équitable des services publics dans les communes rurales

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Directeur,

Habitant en zone rurale, nous sommes régulièrement atterrés par les iniquités de traitement entre habitants du centre d’une commune et de ses alentours en ce qui concerne les services publics même les plus basiques (réparation des routes, entretien des fossés, ramassage des ordures…), alors même que nous payons tous le même impôt.

Nous vous demandons donc de mettre fin à cette inégalité territoriale en inscrivant dans la loi le principe d’une répartition juste et équitable des services publics dans les communes rurales, qui doit être pris en compte dans tout budget local et municipal.

Respectueusement,

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Gaëlle a lancé cette pétition
Il y a 4 semaines

158 Commentaires

gabrielle faure
gabrielle faure

Les petites communes meurent , les jeunes ne trouvent pas de travail et partent dans de grandes stations de ski pour la saison d’hiver

Jean Marie Lemaire
Jean Marie Lemaire

Beaucoup d’inconvénients et pas d’avantage en vivant dans une petite commune, brouillage des ondes dus aux éoliennes, pas d’ADSL, pas de télévision, même certaines chaînes de la TNT ne passent pas, mais, nous avons un Secrétaire d’Etat au numérique qui nous assure du contraire. L’automobile reste indispensable pour rallier les services publics et les professionnels de santé. Pauvre France.

JEAN-CLAUDE MAHON
JEAN-CLAUDE MAHON

Tout est dans la droite ligne de la disparition des états nations au profit de « provinces » voulue par Bruxelles et les Soros locaux. Diviser pour régner. Frexit

Anonyme
Anonyme

ono ala mise en quarantaine des français dans les villages abandonnés traité plus mal que des animaux a cause de ces politiques aniti-sociale pilleur d’argent des comtribuables

caroline manhes
caroline manhes

SOS les villages et petites villes disparaissent au profit des zones commerciales immondes qui abiment notre pays défiguré !

lucette bellenger
lucette bellenger

courage…..

Granier Jean-Louis
Granier Jean-Louis

Les habitants de commune rurales sont des citoyens à part entière qui paient leurs contributions & votent et les élus doivent cesser de les traiter en surnuméraires, où les exonérer d’impôts

beaucreux gilles
beaucreux gilles

a tout les niveaux c’est la même chose la france est devenu un panier de crabes ou tous les pauvres se font dépouiller par les manipulateurs a pognon avec la bénédiction de nos dirigeant

LACROIX J.C.
LACROIX J.C.

UNE GRANDE PARTIE DE NOS POLITIQUES A TRES SOUVENT DELAISSE LE MONDE RURAL AU PROFIT DU MONDE URBAIN QUI LEUR PERMET DE VIVRE  » de la politique « 

genevieve vivier
genevieve vivier

D’accord avec Gaëlle, elle a tout à fait raison ; les alentours ne sont jamais considérés comme le centre ville !! j’habite pourtant Toulouse, une grosse ville, eh bien enn périphérie de Toulouse, on est dans le même cas et qui plus est, les « quartiers dits sensibles » sont bien mieux servis que nous ; en soi; cela ne me dérange pas mais j’aimerais avoir par exemple une bibliothèque en dur (mais petite) plutôt qu’un bibliobus, , alors qu’à 1km les habitants ont une splendide bibliothèque (taguée !!) . OK on peut y aller mais quand on est agé et qu’on ne conduit plus, on fait comment …. ? tout le monde ne va pas en vélo (âge et danger), en plus dans mon quartier c’est très dangereux. Pas bien grave mais il y a d’autres exemples !!

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.

2.330 Signataires

7.670 signatures nécessaires pour atteindre 10.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.