Pétition à Edouard Philippe
Examen du code de la route : pour un retour aux fondamentaux !

Examen du code de la route : pour un retour aux fondamentaux !

« Passer son code », cela n’est plus ce que c’était !

Aujourd’hui, l’examen du code de la route est encombré par des questions qui n’ont rien à y faire : on y parle des nouvelles technologies embarquées dans les voitures (GPS, AFU, Ecall, etc.)… mais pas assez des panneaux ni des marquages au sol.

Résultat : certains candidats ratent leur code alors qu’ils en maîtrisent les règles… et d’autres le dérochent et se retrouvent au volant sans connaître la signalisation !

Cela n’est pas seulement injuste : c’est surtout particulièrement dangereux.

En négligeant l’apprentissage des fondamentaux au profit de questions subsidiaires, les autorités prennent le risque de donner le permis à des jeunes mal formés, qui connaissent mal la signalisation et les règles de conduite essentielles pour assurer leur sécurité sur la route. Un récent rapport remis au Premier ministre dénonce d’ailleurs cette situation aberrante.

Le Gouvernement doit présenter très bientôt une réforme du permis de conduire. C’est l’occasion ou jamais d’exiger un retour aux fondamentaux dans l’examen du code de la route !

Officiellement, l’examen du code de la route s’appelle l’épreuve théorique générale du permis de conduire. Pour avoir leur code, les candidats doivent toujours répondre correctement à au moins trente-cinq questions sur les quarante posées. Mais dans ces questions, depuis quelque temps, il y a vraiment tout et n’importe quoi !

Il y a d’abord des questions complètement stupides.

Exemple :

« Malgré la faible vitesse, je continue à regarder autour de moi », oui ou non ?

D’accord, les jeunes ne sont pas toujours très prudents. Mais ils ont quand même suffisamment de bon sens pour savoir que, même dans les embouteillages, il faut garder un œil sur la route quand on est au volant… Il y a des moments où les pouvoirs publics nous prennent vraiment pour des idiots !

Il y a ensuite des questions qui concernent la politique, et non le code de la route.

Exemple :

« Les radars automatiques sont implantés le long des axes où le risque d’accident est connu » et où « la vitesse des automobilistes est inadaptée », oui ou non ?

Ici, les futurs conducteurs sont priés d’approuver la politique du Gouvernement qui déploie des radars. S’ils pensent, à tort ou à raison, que certains radars sont des « pompes à fric », et qu’ils l’avouent, ils donneront une mauvaise réponse, au risque de rater l’examen du code. C’est du bourrage de crâne !

Il y a aussi des questions qui portent sur des détails secondaires.

Exemple :

« Si je n’obéis pas à cet agent qui me fait signe de m’arrêter, j’encours une amende de 3 750 euros », oui ou non ?

La réponse est oui. Mais l’important, pour être un bon conducteur, ce n’est pas de connaître à l’euro près le montant des amendes ! C’est de savoir quelles sont les règles à respecter et les comportements à adopter pour rouler en toute sécurité !

Il y enfin des questions carrément hors-sujet.

C’est le cas des questions qui portent sur l’écologie et sur les nouvelles technologies comme le limiteur et le régulateur de vitesse, le GPS (assistant de navigation), l’AFU (aide ou freinage d’urgence), l’Ecall (dispositif d’appel automatique des secours en cas d’accident), les boîtes automatiques de dernière génération, etc.

Exemples :

« Certains régulateurs de vitesse aident au maintien des espaces de sécurité avant », oui ou non ?

« L’aide au freinage d’urgence est obligatoirement liée à la présence d’un système d’antiblocage de roues », oui ou non ?

« Sur un véhicule à boîte automatique, j’appuie sur le frein pour retirer la position P (park) », oui ou non ?

Il est vrai que de plus en plus de voitures sont équipées de tous ces dispositifs. Mais on n’a pas forcément besoin de savoir répondre à toutes ces questions pour les conduire correctement…

Ce qui importe, en réalité, c’est surtout de savoir comment son propre véhicule est équipé et comment il faut réagir en conséquence.

De plus, quand on est jeune conducteur, on a rarement la chance d’avoir un véhicule dernier cri. Et quand les gens qui passent le permis aujourd’hui auront enfin les moyens de s’offrir une voiture neuve,  toutes ces technologies seront peut-être déjà dépassées…

Mais cette foire aux questions ubuesque a des conséquences bien plus graves : à force de glisser tout et n’importe quoi dans l’examen du code de la route, on en est arrivé à négliger l’apprentissage de toutes les connaissances fondamentales pour conduire en sécurité.

C’est écrit noir sur blanc dans un rapport remis au Premier ministre en février dernier : « les élèves […] n’acquièrent pas toujours une connaissance solide et approfondie du code de la route »… si bien que « les moniteurs d’auto-école sont parfois contraints de consacrer les premières heures de conduite à la révision voire à l’apprentissage des panneaux routiers et des nuances du code de la route ».

Autrement dit, à cause d’un examen du code complètement absurde, on met au volant des gens qui ne connaissent même pas la signalisation routière !

Les jeunes âgés de dix-huit à vingt-quatre ans sont impliqués dans 25 % des accidents de la route. Il est impératif d’améliorer la formation des conducteurs !

Pour permettre aux jeunes conducteurs de recevoir une meilleure formation, dans leur intérêt et celui de tous ceux qu’ils côtoient sur la route, il faut revoir le contenu de l’examen du code, en recentrant ses questions sur les savoirs fondamentaux nécessaires à la conduite, à commencer par la maîtrise de la signalisation.

C’est l’objet de ma pétition : « Examen du code de la route : pour un retour aux fondamentaux ! », que je vous invite à signer en cliquant ci-contre.

Avec la réforme du permis de conduire annoncée par le Premier ministre, nous avons une occasion à saisir pour faire changer les choses, et imposer un retour aux fondamentaux lors de l’examen théorique du code de la route.

C’est maintenant ou jamais qu’il faut se mobiliser !

J’espère que je peux compter sur vous pour m’aider à faire grimper le nombre de signatures très rapidement, pour obtenir une réforme du permis de conduire qui permette vraiment à nos jeunes de conduire correctement et sereinement sur la route, pour leur sécurité et celle de tous.

Rejoignez dès maintenant ma pétition, et partagez ce lien avec vos amis pour leur faire connaître les questions ubuesques qui figurent aujourd’hui dans l’examen du code de la route.

Merci d’avance !

Sylvie R.

Pour en savoir plus

« Exemples de questions-réponses de la nouvelle épreuve du code de la route »  (Site officiel de la Sécurité routière, mai 2016)

« Vers un permis de conduire plus accessible et une éducation routière renforcée » (Rapport au Premier ministre de Françoise Dumas, députée du Gard, février 2019)

19 mars 2019
Pétition adressée à
Premier ministre, Edouard Philippe

Examen du code de la route : pour un retour aux fondamentaux !

Des questions sans rapport avec la maîtrise du code de la route sont posées aujourd'hui lors de l'épreuve théorique générale du permis de conduire.

En conséquence, certains candidats y échouent alors qu'ils en maîtrisent les règles… et d'autres dérochent leur code et se retrouvent au volant sans connaître les panneaux ni comprendre les marquages au sol. C'est aberrant !

Alors que les jeunes conducteurs sont tout particulièrement impliqués dans les accidents de la route, et qu'un rapport remis au Premier ministre en février dernier alerte sur le fait que "les élèves […] n'acquièrent pas toujours une connaissance solide et approfondie du code de la route", nous demandons que cet examen soit recentré sur les savoirs fondamentaux nécessaires à la conduite, à commencer par la maîtrise de la signalisation.

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Sylvie R. a lancé cette pétition
Il y a 1 mois

414 Commentaires

JEAN MARC SPESSOTTO
JEAN MARC SPESSOTTO

il faudrait également clarifier la conduite dans l’approche et dans le rond point. Un RP n’est pas un croisement.

Ardoin Alain
Ardoin Alain

Le monde à l’envers! c’est comme de la conduite à l’aveugle…! C’est grave.

thierry nicolaq
thierry nicolaq

au lieu de nous bassiner avec des PUB stupides à la télé, il y aurai des rappels de base à afficher !

Bernadette de ROLAND
Bernadette de ROLAND

En plus de toutes ces incohérences, je rajouterai que le permis doit rester à 18 ans. Je ne suis pas d’accord pour avancer l’âge du permis d’une part pour des raisons écologiques (moins il y aura de voitures individuelles mieux ça vaudra pour le climat) d’autre part, oui à la conduite accompagnée mais pas seul au volant à 17 ans car la maturité est encore en construction

ABITBOL MARCEL
ABITBOL MARCEL

FAITES NOUS CONNAITRE LES RESULTAS SVP

Marie-Ange Mortelette
Marie-Ange Mortelette

Absurde!!!

Aimée Lefrançois
Aimée Lefrançois

Du grand n’importe quoi !!! c’est à croire qu’ils sont payés pour pondre des idioties !!! rester aux fondamentaux de base, et ajouter la courtoisie et la patience au volant !!! ces gens qui « pondent » ces lois sont déconnectés de la réalité, tout comme supprimer les mathématiques à partir de la première …. Pauvre France !!!!

Robert EGOT
Robert EGOT

Est-ce bien utile d’avoir plus de 500 députés , des sénateurs et tant de ministres pour arriver à des codes aussi débiles?

renee cervo
renee cervo

d’accord aux fondamentaux et penser aussi à ceux qui roulent sans permis à cause du prix exorbitant du permis pour un jeune français , de 18 ans trop souvent sans travail et tristement démuni

LEFRANC Alain
LEFRANC Alain

d’abord connaitre les panneaux, leurs fonctions suivant leurs couleurs , les interdictions, les obligations , enfin revenir aux code des années 1962 a 1965 comme j;ai apris en France et en Allemagne et acheter >de signalisations, leurs couleurs et leurs fonctions

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
4.811 signatures
189 signatures nécessaires pour atteindre 5.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Halte à la fusion forcée de nos communes !
Pétition à Sébastien Lecornu

Chaque année, des centaines de communes sont fusionnées au sein de "communes ...

Bernard C. 3.901 signatures 135
Hausse des prix de l’électricité : ça suffit !
Pétition à François de Rugy

Aujourd'hui en France, les particuliers payent leur électricité en moyenne trois fois ...

Philippe R. 18.184 signatures 2.059
Médicaments : halte au gaspillage !
Pétition à Agnès Buzyn

La moitié des médicaments achetés en pharmacie ne sont pas utilisés. Cela ...

Danielle C. 7.836 signatures 692