Pétition à Elisabeth Borne
Appel à tous les motards : non aux revêtements routiers meurtriers !

Appel à tous les motards : non aux revêtements routiers meurtriers !

Responsable d’un club de motards et membre de plusieurs autres clubs, je me suis aperçu au fil des années que la technique dite du « bi-couches » est un véritable danger pour les deux roues et constitue une des principales causes des accidents sur les routes secondaires.

C’est une technique très répandue, qui consiste ni plus ni moins à recouvrir une première couche d’asphalte de gravillons extrêmement glissants, sur lesquels les roues n’ont aucune adhérence. En général les pouvoirs publics mettent alors un panneau temporaire de limitation de vitesse à 50km/h voire 30km/h, ce qui est utile pour ne pas envoyer les voitures dans le décor, mais n’empêche pas les deux-roues de déraper et finir à terre…

L’hypocrisie régnante actuellement fait que beaucoup de rapports d’accidents mettant en cause un ou plusieurs deux roues, principalement des motos, mais également des vélos, voient la case « vitesse excessive » cochée, à l’insu des victimes qui la plupart du temps n’en sont même pas informées, sauf parfois quand elles se retrouvent devant un tribunal qui les dissuade par tous les moyens d’intenter un recours quelconque. Ces affaires ne sont donc jamais révélées.

A l’heure où on nous oblige à limiter notre vitesse à 80 km/h sur des véhicules (voitures ou motos) que les progrès techniques et les aides à la conduite rendent beaucoup plus sûrs que les anciens modèles, sous prétexte de « sécurité », est-il logique de recouvrir, dès l’apparition des premiers beaux jours, des kilomètres de routes secondaires d’une couche de gravillons sur laquelle aucune adhérence n’est possible, même à faible allure ?

Les nécessités économiques peuvent se comprendre, mais la vie aussi a un prix élevé…

Si les pouvoirs publics se soucient vraiment de notre sécurité sur la route, qu’ils mettent fin à ces techniques meurtrières, plutôt que de nous bassiner avec la « vitesse » !

Je lance donc un appel à tous les motards, et les conducteurs d’une manière générale : rejoignez-moi derrière cette pétition pour mettre les pouvoir publics au pied du mur, et exiger l’arrêt de la technique accidentogène dite du « bi-couches », et une meilleure prise en compte des facteurs d’accidents lors des rapports d’expertise pour évaluer l’impact réel de ce type de revêtement sur la mortalité routière.

Merci

Jean-Michel

16 juillet 2018
Pétition adressée à
ministre des Transports, Elisabeth Borne

Madame la ministre,

Alors que votre gouvernement vient de décréter, pour raisons de « sécurité routière », la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires pour des véhicules (voitures ou motos) que les progrès techniques et les aides à la conduite rendent beaucoup plus sûrs que les anciens modèles, les services de voirie continuent de recouvrir chaque année des kilomètres de routes du même réseau d'une couche de gravillons sur laquelle aucune adhérence n'est possible, même à faible allure.

Ces techniques meurtrières ne sont jamais répertoriées dans les rapports d’accidents, où la case « vitesse » est cochée par défaut : pourtant, leur abandon permettrait de sauver de nombreuses vies, notamment dans les rangs des deux-roues motorisés.

Aussi, je vous demande l’arrêt de l’utilisation de la technique accidentogène de réparation des routes dite du « bi-couches », et une refonte de la prise en compte des facteurs d’accidents lors des rapports d’expertise pour évaluer l’impact réel de ces routes sur la mortalité routière.

Mises à jour

Plus de mises à jour ...
Jean-Michel a lancé cette pétition
Il y a 10 mois

228 Commentaires

Gilbert Lebreton
Gilbert Lebreton

Quand auront nous de véritables statistiques objectives sur les accident provoqués par une chaussée vétuste. Grand nombre d’accident ne sont pas provoqué par la vitesse mes bien par des chaussées complètement déterrioré

Anonyme
Anonyme

je partage pleinement ce point de vue

Paul Serindat
Paul Serindat

Je ne suis plus motard, mais cyclistes à ce jour. le probleme reste le meme , voir pire car nous n’avons pas de pantalon, ni blouson. Les roues se derobent sur les gravillons, en cas de chute les gravillons viennent se loger sous la peau, risque d’infection s’ils ne sont pas enlevés correctement. De plus le materiel est abimé par la projection de ces gravillons.

Mauro Boldarino
Mauro Boldarino

Nos politiques , la sécurité n’est pas leurs problèmes, mettre des radars, et dépenser le moins possible pour l’entretien. Demandons des détails de causes de rapport d’accident, et poursuivons nos politiques en place pour mise en danger de la vie d’autrui.

Alain Cartron
Alain Cartron

on se fout de nous !!

COLIN Jean Claude
COLIN Jean Claude

exact sans parler des voitures pleine de goudrons ici dans le 01 ils sont champion gravillons de longue toute l’année rapiéçage toutes les semaines pour aller de Domsure a Coligny ou Macon il y a une route pleine de gravier saupoudré sur goudrons liquide une vrai patinoire meurtrière mème en vélos c’est impossible d’y rouler sur ces billes fines qui glissent sous les pneus

machefer
machefer

l’entretien et le bon état des routes rapportent moins que les radars !!!

Thierry Bonte
Thierry Bonte

Cette maladie gagne maintenant le Nord…Transmission secondaire de la moto cassée à cause des gravillons, projections de gravillon sur cyclistes et motards et effectivement énorme risque sur 2 roues

BOUHOT Gérard
BOUHOT Gérard

J’adhère (sans jeu de mots)

Henri RAYMOND
Henri RAYMOND

Le premier SINISTRE veut faire baisser la mortalité sur les route avec le 80Km/h ! DES BOUFFONS IMMONDES !

Il faut ou pour pouvoir poster un commentaire.
2.493 signatures
2.507 signatures nécessaires pour atteindre 5.000
Vous recevrez des nouvelles de cette pétition par email, et d’autres actions qui lui sont proches. En signant cette pétition, vous acceptez nos CGU et le traitement de vos données conformément à notre Politique de confidentialité.
Pétitions similaires
Non à la sur-taxation des médicaments pour les personnes âgées et les nourrissons !
Pétition à Agnès Buzyn

Vous l’avez peut-être remarqué lors de votre dernier passage la pharmacie : ...

Bernard P. 10.191 signatures 1.205
Pour un accueil garanti des enfants dans les écoles en cas de grève
Pétition à Jean-Michel Blanquer

Quand une grève est annoncée à l'Éducation nationale, les parents sont plongés ...

Sandrine T. 2.195 signatures 117
Pillage de la sécu : STOP aux fraudeurs
Pétition à Agnès Buzin

14 milliards d’euros chaque année, c’est le chiffre astronomique que coûte la ...

Thibault B. 16.685 signatures 2.307