Avant d’entrer dans le vif du sujet, il peut être utile de commencer par définir ce qu’est un traducteur assermenté. C’est un traducteur qui est reconnu par le Ministère de la Justice (ou l’autorité équivalente dans certains territoires) pour traduire des documents importants comme les actes notariés ou les contrats signés.

Pour obtenir ce statut, lorsqu’on est déjà traducteur assermenté , il suffit de suivre une formation (dite de recyclage) et de passer un examen . Une fois que cela est fait, on reçoit une attestation du ministère de la justice.

Quel est le rôle d’un traducteur assermenté ?

Le traducteur assermenté est là pour vous éviter de faire n’importe quoi ! Il est censé apporter la garantie que le document sera une traduction correcte, fidèle à l’original et qu’il contiendra bien toutes les clauses du contrat. 

En outre, à compter du 1er janvier 2013, le traducteur assermentée doit pouvoir produire un résumé en français du document original si on lui demande.

Comment faire pour être reconnu comme Traducteur Assermenté ?

Si vous voulez postuler pour un poste de traducteur assermenté, il est important de savoir que ce n’est pas une situation acquise . Vous allez devoir suivre des formations complémentaires et passer des épreuves qui vont valider votre compétence à traduire littéralement et fidèlement.

Ces diplômes (ou certificats) de fin de cursus sont délivrés par les Instituts nationaux des sciences appliquée (INSA), les facultés ou les institutions privées homologuées par le ministère chargé de la Justice.

traducteur assermenté

Quelles sont les formations pour devenir traducteur assermenté ?

Si vous êtes déjà traducteur, il est plus facile de faire les formations qui sont réservées aux professionnels. En revanche, si vous n’êtes pas encore assermenté , il faut suivre un cursus complet qui comprendra des études supérieures.

En effet, pour devenir traducteur assermenté, la formation prévoit un Parcours Ludique Universitaire (PLU) . Il s’agit d’une spécialisation dans le secteur du droit et du commerce international. Cette formation dure en 2 ans à temps plein.

Ces formations sont sanctionnées par un Certificat Universitaire de Traduction Assermentée (CUITA). Vous pouvez également faire votre formation via un cursus en alternance mais les conditions d’accès ne sont pas les mêmes, notamment pour l’obtention du CUITA qui est subordonnée au diplôme primaire obtenu juste avant .

Il faut savoir également que le parcours peut être réalisé sur 3 ans à temps partiel. Ce cursus est composé de 4 modules : le module 1 et 2 permettent d’acquérir certaines connaissances sur le droit et la traduction littérale. Le module 3 est une formation à la méthodologie du travail de traducteur assermenté et le module 4 est basé sur la pratique (traductions réelles et non techniques, interprétation juridique).

Quel salaire pour un traducteur assermenté ?

Le salaire d’un traducteur assermenté dépend de sa formation et de son expérience. En général, les compétences sont évalués en fonction du nombre d’année d’expérience (dite de stage), de la taille de la structure (individuel ou employeur) et du type de contrat (individuel ou CDI).

Si vous voulez savoir combien touche un traducteur assermenté , rien ne vaut l’exemple concret ! Ainsi, si on regarde le secteur européen, le salaire d’un traducteur assermenté varie entre 1500 et 2500€. Pour connaître le salaire moyen d’un traducteur assermenté en France, il vous suffit de regarder les chiffres du Ministère de la Justice qui l’estime à 1746 euros bruts par mois .

En contrepartie, les avantages non négligeables sont : le CDI , la possibilité de travailler sur un logiciel spécialisé (Babelstream), un espace collaboratif où vous pourrez partager des documents et bien évidemment, la possibilité d’avoir des clients privilégiés.

Quel école forme des traducteurs assermentés ?

L’école qui forme des traducteurs assermentés est un établissement privé homologué par le ministère de la justice . Il s’agit d’un CAPES ou CAFEP . Ces formations sont prévues pour les professionnels du secteur et se déroulent en alternance.

Ces maquettes de formation sont validées par l’inspection générale de la justice et suivent plusieurs modules, notamment :

  • Module 1 (300 heures) : Traduction littérale et technique; interprétation juridique; mise à jour linguistique; langue arabe dialecte marocain; langue espagnole; droit de la famille et de la responsabilité;
  • Module 2 (300 heures) : langues berbères dans l’espace international et au Maroc, traduction en milieu professionnel, interprétation vs. délégation d’interprétariat, mise à jour linguistique, notariats et professions juridiques ;

Il faut savoir qu’il existe également des formations en 1 an pour les cadres qui souhaitent se spécialiser en traduction judiciaire . Ces formations sont dispensées par des établissements privés homologuées ou par l’université .

Il est possible d’obtenir le statut de traducteur assermenté en suivant une formation initiale délivrée en France ou à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *